Respirer

Des semaines qui défilent, sans aucun moment pour se poser et réfléchir, les événements qui se succèdent, les sentiments qui se bousculent. Des mois sans voir la mer, une envie d’ailleurs de plus en plus irrépressible. Comme le dit Jonas Blue,  «i want a ticket to anywhere… any place is better.»

coquillage

L’air à Paris était devenu irrespirable. La capitale, j’avais besoin de la quitter pour, je l’espère, mieux la retrouver.

plage

Le stage à Ouest-France était prévu depuis des mois, appréhendé car symbole de saut dans le vide, mais vivement attendu car synonyme d’échappatoire. Déjà une semaine de passée, beaucoup de conseils reçus et retenus, beaucoup d’heures de travail aussi, et quelques articles publiés. Prendre le large n’aura jamais été aussi bénéfique.

IMG_7797

Ce week-end, j’ai retrouvé la mer: l’air marin, le vent qui fouette le visage, l’odeur du sel et du sable. Mon petit coin de paradis breton à moi. L’infini, le calme, le vide… et l’apaisement.

val-andré

♡ Vous pouvez suivre mes aventures bretonnes sur INSTAGRAM, TWITTER & FACEBOOK ♡

Thalasso à Pornic

thalasso pornic

Ces derniers jours, l’envie de partir loin de Paris se ressourcer se fait de plus en plus sentir. Entre les événements survenus la semaine dernière, l’ambiance morose qui s’est installée depuis et les journées qui raccourcissent, je n’ai qu’une envie: passer un week-end calme et déconnecté de tout.

Comme partir loin ne fait pas partie de mes projets sur le court terme, j’ai décidé de vous parler aujourd’hui de la parenthèse enchantée que j’ai vécue il y a plusieurs mois, en plein milieu de mes concours. Nous sommes parties trois jours avec ma maman au bord de l’océan, en thalasso à Pornic, en Loire-Atlantique. Nous avons séjourné à l’Alliance Hôtel. C’était en avril, l’air était doux, et l’on a profité de cette pause hors du temps pour évacuer le stress et retrouver une énergie morale et physique.

Outre le besoin d’évasion et d’air frais en plein hiver morne et pluvieux à Paris, il me semble qu’offrir un week-end en thalasso pour les fêtes de fin d’année relève d’une excellente idée.

thalasso pornic

Commençons par parler de la thalasso en tant que telle. Nous avons bénéficié, tout au long de notre séjour, de plusieurs soins. Ces soins étaient répartis sur les deux jours complets passés sur place, le matin (petit bémol pour l’étudiante en concours qui aurait souhaité dormir un peu plus, tout de même). Nous avons donc chacune eu, dans le désordre: un bain hydromassant à la salicorne, deux enveloppements aux fruits, un peeling corps, un modelage aromatique aux huiles essentielles ainsi qu’une douche apaisante à affusions. Concrètement, tous les soins étaient très agréables et permettaient une détente totale, même si certains sont plus efficaces que d’autres. Gros gros coup de coeur pour le modelage aromatique aux huiles essentielles, idéal pour dénouer toutes les tensions des pieds à la tête.

thalasso pornic

Nous sommes arrivées un jeudi après-midi, parties de Paris en voiture, et sommes restées à Pornic jusqu’au samedi en fin d’après-midi. Etant en demi-pension, nous avons donc pu tester le restaurant de l’hôtel, et avons dégusté deux petits-déjeuners vraiment délicieux. Ces derniers étaient très complets, bien gourmands tout en restant équilibrés. Des produits frais, de qualité, et en quantité: très bon point ! L’hôtel dispose de deux restaurants, l’un offrant une cuisine française traditionnelle autour des produits de la mer, l’autre affichant un menu ayurvédique. Nous avons choisi de dîner les deux soirs au restaurant traditionnel, où nous nous sommes régalées: tartare marin aux langoustines, cabillaud aux champignons et sauce safran, terrine de lotte… notons tout de même un petit malus sur les desserts, bons mais pas exceptionnels.

Repas thalasso Pornic

Les deux midis où nous n’avions pas de table réservée à l’hôtel, nous en avons profité pour déjeuner en ville. Vendredi, nous nous sommes arrêtées à la crêperie Cap Gourmand, qui donne sur le port de Pornic. Des prix plus que raisonnables pour des produits de qualité, et un service impeccable ! Je vous recommande particulièrement la galette au chèvre, aux noix et au miel. Le jour du départ, nous avons fait une halte à la crêperie (oui, encore… #teamgalettesarrasin) la plus proche de l’hôtel, à la Crêperie de la Source. Le rapport qualité/prix est moins intéressant qu’au Cap Gourmand, mais les galettes sont bonnes.

Galette chèvre/noix au Cap Gourmand à Pornic

Galette chèvre/noix au Cap Gourmand à Pornic

Galette au saumon à la Crêperie de la Source

Galette au saumon à la Crêperie de la Source

Flâner dans la ville de Pornic était très agréable, l’on a visité plein de petites boutiques traditionnelles, ainsi qu’une conserverie qui changeait de la Belle Îloise: la Perle des Dieux ! Le temps ne s’y prêtait pas énormément, mais je vous recommande mille fois le glacier « La Fraiseraie », connu et reconnu mais dont la renommée équivaut la qualité !

manège pornic

Cette escapade en terre bretonne vous a plu ? N’hésitez pas à partager vos bonnes adresses dans les commentaires et à partager l’article !

Minis entremets « Breizh power » aux pommes et caramel beurre salé.

IMG_0327

Après une première semaine de vacances passée au lit – merci le stress qui retombe et qui te rend malade comme un chien, j’avais très envie d’une petite douceur, d’un dessert gourmand et léger, fruité, acidulé… J’ai donc improvisé un petit quelque chose avec ce que j’avais dans le frigo et les fruits d’automne qui se trouvaient dans ma corbeille. Le dessert que je vous propose aujourd’hui est donc composé d’une base de sablé breton, bien croustillant, d’une couche de pommes caramélisées à la vanille, d’une mousse légère au mascarpone et au caramel beurre salé et, pour ajouter un peu de croquant, des petites noix caramélisées à la cassonade viennent compléter le tout. Je vous conseille vraiment cette recette qui est rapide à faire et plutôt simple, surtout si, comme moi, vous possédez un robot. Trêve de bavardage, je vous laisse avec le déroulement de la recette dont les doses sont pour 4 personnes !

Pour le sablé: 2 jaunes d’oeuf, 70g de sucre, 80g de beurre, 105g de farine, 1/2 sachet de levure chimique et 2 pincées de fleur de sel

Pour la mousse mascarpone / caramel beurre salé: 160g de mascarpone, 4 cuillères à soupe de caramel beurre salé mi-liquide (pour faire simple prenez du Salidou), 2 blancs d’oeuf

Pour les pommes: 2 pommes, du sucre vanillé

Pour les noix crousti-fondantes: une poignée de noix de Grenoble, du sucre cassonade

1. Préparer le sablé. Préchauffer le four à 180°C. Mélanger les jaunes d’oeuf avec le sucre, faire fondre le beurre au micro-ondes et l’incorporer aux oeufs. Ajouter la farine et la levure, ainsi que le sel. A l’aide d’une maryse, étaler le sablé sur un tapis en silicone et enfourner entre 10 et 15 minutes, il faut que les bords soient bien dorés. Laisser refroidir.

2. Préparer les pommes: laver, éplucher et enlever le trognon des pommes. Les détailler en de petits dés et les mettre à suer dans une poêle (sans beurre si possible) Saupoudrer de sucre vanillé et laisser caraméliser, en mélangeant de temps en temps à l’aide d’une cuillère en bois. Réserver.

3. Préparer la mousse: fouetter le mascarpone pour le détendre. Ajouter le caramel beurre salé et bien l’incorporer. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la mousse. Verser le tout dans une poche à douille munie d’une douille lisse.

4. Dans la poêle qui a servi à la cuisson des pommes, verser les noix, et les enrober de cassonade. Laisser le sucre fondre et bien enrober les noix, puis verser le tout dans une assiette. Séparer les morceaux le tout refroidi.

5. Dresser: détailler le sablé breton à la forme de vos emportes-pièce. Verser les pommes en couche régulière, puis dresser la mousse de mascarpone. Décorer avec une noix, et réserver au frais en attendant de servir.

Bon appétit !!

IMG_0323

IMG_0329

IMG_0331