Cityguide – Amsterdam

Amsterdam

De Vincent Van Gogh à Jacques Brel, nombreux sont que la ville d’Amsterdam a inspirés. Inspirées par des billets Thalys à 20 euros (!!!), c’est à cinq filles que nous avons pris le chemin de cette charmante capitale.

IMG_2094

Quatre jours pour découvrir – ou redécouvrir une ville comme c’était notre cas à presque toutes – une ville dans ses moindres recoins, ainsi que ses alentours. De nombreux kilomètres nous attendaient… Pas de quoi nous décourager, surtout sous le beau ciel bleu qui nous a accompagnées jusqu’à notre départ. C’est sûrement ce temps magnifique qui m’a fait tomber amoureuse de cette ville, de ses jolies maisons à taille humaine, de ses canaux paisibles, et même de ses cyclistes fous. Amsterdam est une ville où il fait bon vivre, un havre de paix où respirer est chose aisée tant il y a d’endroits verts.

que voir à amsterdam ?

Températures clémentes aidant, nous avons sillonné Amsterdam uniquement à pied et à vélo. La ville regorge de parcs tout verts, où se prélasser avec un livre et rigoler entre amis. Coup de coeur pour le Vondelpark, où nous avons pique-niqué après notre visite au musée Van Gogh. C’est ce musée que nous avions réservé avant de partir, et le seul que nous avons fait lors de notre séjour. D’abord car l’entrée coûte 17 euros (c’est là que l’on se rend compte de la chance d’avoir des musées gratuits pour les jeunes chez nous…), et ensuite car les nombreux étages du musée nous ont bien occupées une matinée.

Mon endroit préféré de la ville est certainement au Nord, le « NDSM ». Il s’agit de l’ancien site industriel d’Amsterdam, qui a été totalement remodelée. On y trouve désormais des spots branchés où se retrouvent des artistes, le tout décoré à la sauce street-art.

IMG_2008

NDSM

Mon deuxième coup de coeur va à Durgerdam. Situé au nord d’Amsterdam, ce village auquel on a accédé en vélo voit se succéder des maisonnettes toutes plus colorées les unes que les autres. Entre ville et campagne, Durgerdam est synonyme de dépaysement assuré.

IMG_2077

Durgerdam

Durgerdam

Amsterdam regorge aussi de jolies boutiques où faire du shopping. Outre les nombreuses friperies Episode où dénicher de jolies pièces vintage pour pas grand chose, des échoppes comme By Popular Demand (Raadhuisstraat 2). Cartes postales, gadgets, livres… une caverne d’Ali Baba !

où manger à amsterdam ?

Comme dans chaque grande ville, l’on trouve de tout pour se restaurer à Amsterdam. Armées de notre fidèle guide du Routard, nous avons sélectionné chaque adresse selon nos envies du moment. Seul regret, ne pas avoir goûté de plat hollandais traditionnel. Au moins une bonne raison de retourner en terre amstellodamoise !

Nous sommes arrivées à Amsterdam un matin, affamées. Par le plus grand des hasards, nous avons atterri chez Omelegg, une adresse visiblement très courue de la capitale, située à deux pas de notre hôtel. Au menu, de grandes assiettes composées autour d’oeufs. Un excellent rapport qualité / prix, une ambiance très cosy… mais rapidement prise d’assaut, il vaut mieux venir tôt ! En tout cas, nous avons été calées jusqu’au soir.

Omelegg - Nieuwebrugsteeg 24
Omelegg – Nieuwebrugsteeg 24

Le soir justement, après une longue balade dans la ville, nous avons dîné chez Ellis Gourmet Burger. Un « funky chicken burger » plus tard, et la petite troupe repart !

ellis gourmet burger amsterdam
Ellis Gourmet Burger, Prinsengracht 42
Le lendemain, après avoir arpenté le musée Van Gogh, nous avons pique-niqué dans un parc (et pris quelques coups de soleil, ahem). Le soir, nous avons dîné à la IJ-kantine, une ancienne cantine d’ouvriers retapée. Dans nos assiettes, pâtes et salades. Le tout avec une vue à couper le souffle…
IJ kantine amsterdam
IJ-kantine – Mt. Ondinaweg 15-17 (NDSM)

Pour notre avant-dernière journée aux Pays-Bas, nous avons loué des vélos et avons mis le cap sur Durgerdam. Arrivées sur place après avoir pris le ferry gratuit et roulé une dizaine de kilomètres, nous avons déjeuné dans le seul restaurant de la bourgade: « De Oude Taveerne ». Saumon fumé et ses toasts au programme, un vrai régal, avec encore une fois une vue imprenable.

De Oude Taveerne - Durgerdammerdijk 73
De Oude Taveerne – Durgerdammerdijk 73

Au retour, nous avons pris un « petit dessert » au Metropolitan Deli, visiblement le meilleur endroit de la ville où déguster une gaufre. Nocciola maison et chantilly on top, que demande le peuple ?

Metropolitan Deli - Warmoesstraat 135
Metropolitan Deli – Warmoesstraat 135

Enfin, pour notre dernier dîner en ville, nous avons voulu découvrir la cuisine indonésienne du Kantjil & de Tijger. Palais sensibles s’abstenir, la nourriture y est très épicée ! L’addition est quant à elle assez salée, l’endroit se veut huppé. J’avais pour ma part jeté mon dévolu sur l’Ajam Ritja, un plat de poulet cuisiné à la sauce tomate épicée.

Kantjil & de Tijger - Spuistraat 291-293
Kantjil & de Tijger – Spuistraat 291-293

 Voilà de quoi s’occuper pour un court séjour à Amsterdam. Et vous, quelles sont vos bonnes adresses dans la capitale ? Dites-nous tout !

♡ Cet article vous a plu ? Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram ! ♡

 

Deux adresses paisibles dans le joli quartier du Temple – Paris

Besoin d’un moment de calme et de douceur pour faire une pause dans le rythme infernal de Paris ? Rendez-vous donc dans le quartier du Temple, pas très loin du restaurant dont je vous parlais il y a quelques temps. Vous y trouverez deux de mes coups de coeur de ces derniers mois, deux adresses joliment décorées où le temps semble s’arrêter le temps d’un goûter. Ces deux endroits font partie de ces lieux où vous pouvez rester assis des heures autour d’une tasse de thé fumant ou de café corsé, accompagnée de pâtisseries maison.

Broken Arm Paris

The Broken Arm, au 12, rue Perrée, est niché à l’angle de deux rues paisibles, face à un square où les enfants viennent se détendre après les cours. Quelques tables sont dressées dehors, l’été, permettant de prendre le soleil tout en sirotant un thé glacé, ici un délicieux rooibos. Le lieu reste difficile à définir: salon de thé, restaurant, boutique de créateurs… Le concept ? Du 3 en 1, pour dénicher un look à la mode tout en dégustant une salade ou un dessert au comptoir.

La sobriété du lieu n’enlève rien à son charme. L’on y retrouve la scénographie classique du coffee shop parisien huppé: murs blancs, carrelage à motifs, tables en Formica et machines à café vintage.

Il vous faudra débourser au minimum 3,50 euros pour goûter aux pâtisseries de The Broken Arm, et environ 4 euros pour un thé glacé. Les prix des menus sont disponibles sur leur site.

Lily of the Valley Paris

Le deuxième réel coup de coeur dont je voulais vous parler aujourd’hui est situé un peu plus loin, rue Dupetit-Thouars: Lily of the Valley, salon de thé imaginé et tenu par Pauline, jeune femme pétillante passée par l’école Ferrandi. Elle propose dans son plaisant salon une variété impressionnante de thés, ainsi que ses pâtisseries maison: cookies fondants, muffins dodus et cakes savoureux garnissent les présentoirs du « coffee shop ». Coup de coeur pour le cake du jour à la noisette, aux poires et au chocolat, qui fond en bouche sans être lourd.

L’intérieur de la boutique est assez petit, il faut donc avoir de la chance ou être disposé à braver le froid pour s’installer sur l’une des tables à l’extérieur. Pas de panique, il suffira d’une tasse de thé et d’une pâtisserie pour vous réchauffer. Les mets commandés au comptoir arrivent dans une vaisselle très « british« , en parfait accord avec la décoration du lieu. Détracteurs du « girly », s’abstenir !

Le petit plus appréciable: la possibilité d’emporter les boissons et les pâtisseries. Comptez entre 2 et 4,40 euros pour une boisson chaude, et entre 1,50 et 4 euros pour une petite douceur.

Pour prolonger l’instant douceur, voici une petite playlist pour le mois de novembre, sélectionnée avec soin par votre plus fidèle serviteur.

Pour découvrir davantage de bonnes adresses, n’hésitez pas à suivre le blog sur les réseaux sociaux: Facebook, Twitter & Instagram.

MONTPARNASSE – Où manger sur le pouce ? Où prendre un café ?

Bien le bonjour par ici ! Les semaines passent, la masse de travail s’accumule et avec tout ça, plus tellement le temps d’enfiler un tablier et de venir écrire par ici ! Alors je me console en suivant le Meilleur Pâtissier et en allant manger de bons petits plats entre deux cours, avec ma copine Daria. D’où un petit récap de quelques bonnes adresses qu’on a pu tester récemment, deux pour y manger le midi et une autre pour y prendre un café, le tout dans le joli quartier de Montparnasse.

Ca faisait longtemps que nous étions tentées par la Maison du Croque-Monsieur, en bonnes épicuriennes que nous sommes, et c’est donc à l’occasion de notre dernier jour de cours avant les vacances que nous avons passé la porte de cette petite boutique située au 37 boulevard du Montparnasse. L’accueil y est vraiment agréable et il n’y a pas trop de monde le midi, nous n’avons presque pas fait la queue. Nous avons toutes les deux opté pour une formule à 9,50 euros qui inclut un croque monsieur, une salade au choix et une boisson. Quelques minutes plus tard, l’on nous apporte nos croques-monsieur fumants, bien garnis et bien gourmands. C’est plutôt bon, le mien avait un vrai bon goût de fromage et du vrai jambon, et le menu suffit à vous caler l’estomac pour l’après-midi (nous avons survécu à Gone Girl juste après sans aucun souci !) En bref, une bonne adresse à retenir pour manger sur le pouce, d’autant qu’avec le soleil que nous avons eu ces derniers jours, la terrasse est très agréable pour se poser.

croque monsieur2

 

Si vous êtes plutôt falafels (coucou Célia) et houmous, je vous suggère un restaurant libanais au bon rapport qualité-prix, Mazar saura contenter votre appétit, au 9 bis boulevard du Montparnasse. Nous y avons mangé plusieurs fois et leurs sandwichs ne sont vraiment pas mauvais ! Vous avez en plus la possibilité de manger soit sur place soit de prendre à emporter. Un large choix de formules et de sandwiches vous seront proposés, pour ma part je choisis toujours le chawarma au poulet qui ne me déçoit que rarement, en général !

 

Ensuite, si vous aussi avez besoin d’un petit café pour la digestion, je vous suggère de vous diriger vers la rue de Babylone, à une quinzaine de minutes à pied, et de passer la porte du Coutume Café, au 47. J’en avais entendu des éloges un peu partout, et c’est finalement notre assistant américain qui nous a donné rendez-vous dans ce joli petit café où l’accueil se fait en français ou en anglais (ce qui était appréciable pour lui, donc). L’endroit est assez petit, je pense que pour y déjeuner il doit y avoir foule, mais à 14h nous avons eu une table rapidement. Venons-en au but, c’est-à-dire à la qualité des cafés ! Et bien là vous ne serez pas déçus, le café est excellent, rien à voir avec le jus de chaussettes que l’on vous fait payer une fortune dans d’autres endroits du quartier (et ailleurs), l’on sent les arômes se développer à la première gorgée, c’est réellement délicieux ! Les prix ne sont pas excessifs car les tasses sont bien servies. Nous y retournerons sans hésiter !

 

IMG_0322

 

J’espère que ces adresses vous ont plu, j’essaierai de refaire un article de ce genre mais dans un autre quartier si le format vous plaît ? N’hésitez pas à me le dire en commentaires, et à laisser vous aussi vos bonnes adresses ! 

Vacances en Catalogne – part 1

Bonjour les gourmandes & les gourmands ! Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui, après cette longue pause estivale ! J’espère que vous avez passé un bel été. Pour ma part, j’en ai profité au maximum ! Après avoir passé le mois de juillet à Paris, nous sommes partis en famille trois semaines : quelques jours dans le sud de la France, et la Catalogne ensuite ! C’est une région que je ne connaissais pas du tout, mais que j’ai beaucoup apprécié. La chaleur espagnole, les longues matinées à me dorer la pilule sur la plage et les bons petits plats locaux me manquent déjà. Alors pour prolonger un peu ces vacances, je vous propose quelques articles regroupant mes bonnes adresses dans les villes visitées. Ce seront des articles un peu plus longs que d’habitude et il n’y aura pas de recettes, mais j’espère que ça vous plaira quand même et que ça vous donnera envie de découvrir ou de redécouvir la région ! Voici le menu 😉 :

* Barcelone, mes visites

* Où manger à Barcelone ?

* Un après-midi à Tarragone

* Que faire / où manger à Sitgès ?

Je rédigerai ces articles au fur et à mesure. Je vais commencer aujourd’hui par mes visites à Barcelone.

Nous avons passé environ 3 jours dans cette grande ville où il y a beaucoup à voir :

1. Le musée du chocolat, le marché de la Boquería, la placa Reial et la Catédral (1 journée)

Nous avons débuté la journée par la visite du musée du chocolat. Les grands gourmands que nous sommes avons adoré. C’est un petit musée très joliment agencé et bon marché ! Personnellement, j’y ai appris beaucoup de choses sur la fabrication du chocolat et son histoire. Dans le musée sont exposées beaucoup de sculptures en chocolat. C’est impressionnant, comme vous pouvez le voir sur les photos ! C’est une adresse que je vous recommande, il vous en coûtera environ 4 euros pour une entrée, et vous aurez le droit à une petite barre de chocolat offerte, de quoi vous sustanter pendant la visite 😉

Ensuite, nous avons visité le marché de la Boquería. Les allées sont colorées, il y a beaucoup de stands de fruits et légumes, surtout à l’entrée. Pour vous rafraîchir, n’hésitez pas à acheter un jus de fruits frais (coup de coeur pour le jus fraise/orange !) Les marchands proposent beaucoup de leurs produits sous forme de take away, notamment de la charcuterie, des fruits frais en dés et du poisson (plus surprenant !) Cela dit, si vous n’aimez pas la foule, passez votre chemin, parce que l’endroit est plein de monde à toute heure !

Après, nous nous sommes baladés sur « las Ramblas« , c’est-à-dire l’allée centrale de Barcelone, où il y a beaucoup de marchands de souvenirs etc. Attention aux pickpockets ! (nous n’en avons pas vus mais l’endroit est réputé très touristique et donc réputé pour son haut taux de voleurs…)

Enfin, nous sommes allés nous promener du côté de la place Reial, une jolie place où plamiers et terrasses de restaurants se partagent l’espace 🙂 Puis nous avons terminé par quelques photos devant la Catédral, impressionnante par sa taille et sa splendeur ! (j’ai d’ailleurs préféré la Catédral à la Sagrada Familia, j’y reviendrai…)

2. Le musée Picasso et la Sagrada Familia (1 petite journée)

Comme nous ne voulions pas trop charger nos journées de visite, nous avons décidé de retourner plusieurs fois à Barcelone (qui était à une petite heure de train de la ville où nous nous trouvions, Sitges) pour mieux profiter de la ville.

Nous avons passé une matinée au musée Picasso, et c’est sûrement l’un des meilleurs souvenirs que je garde de nos différentes visites. Je n’étais pas spécialement fan de l’art de Picasso, mais je dois dire que j’ai adoré visiter le musée, découvrir ses oeuvres et sa vie. Deux conseils : réservez sur Internet avant, nous l’avions fait et nous avons ainsi évité une heure de queue dans la chaleur ambiante. En plus, les places sont au même prix, donc vraiment, saisissez l’occasion ! Ensuite, nous avions choisi l’option audio-guides, qui nous a permis d’en apprendre beaucoup plus sur la vie et l’œuvre du peintre. (je n’ai aucune photo, puisque celles-ci ne sont pas autorisées à l’intérieur du musée)

Après la visite du musée, nous nous sommes baladés dans les petites ruelles aux alentours, et notamment dans la rue Montacada, citée dans le guide du Routard (qui nous a beaucoup servi !!) : c’est la rue dans laquelle se situe le musée et elle est assez jolie à voir !

Après le déjeuner, nous avons fait route jusqu’à la Sagrada Familia… Et là, immense déception. Je ne saurais vous dire pourquoi, mais ca ne m’a pas plu, et je crois que nous avons tous les quatre été plus ou moins décus. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde, des grues et des échaffaudages, et au final, quelques photos qui ne font pas rêver. Je ne m’étendrai pas plus longtemps sur le sujet, je pense que c’est à voir quand même, car comme me l’a dit une amie sage, « C’est l’oeuvre de Gaudi qui se perpétue. ».

En revanche, il y a de bien jolis bâtiments autour de la Sagrada Familia, et un Arc de Triomphe pas très loin non plus !

3. Le Parc Güell et la casa Milà (1 journée)

Notre dernière journée de visites à Barcelone a été entièrement consacrée à Gaudi, avec au programme : visite du parc Güell le matin, et de la casa Milà l’après-midi. Ce fût ma journée préférée à Barcelone, j’ai adoré le parc, ses mosaïques, ses coins verts, et même s’il y a beaucoup de monde, l’espace est assez grand pour que chacun y trouve sa place 🙂

Ensuite, après avoir déjeuné, nous sommes allés visiter la casa Milà, maison construite par l’artiste Gaudi pour Pere Milà. L’entrée est très chère pour ce que l’on voit (environ 15 euros par personne), mais la vue de Barcelone depuis la terrasse est imprenable, et vous pouvez passer de longues minutes à admirer les drôles de statues qui s’y trouvent. A l’intérieur, un musée exposant des maquettes des oeuvres de Gaudi, une partie de la maison qui se visite, et une jolie boutique de souvenirs avec beaucoup d’objets dans le style « vintage ».

Et vous, qu’avez-vous fait pendant vos vacances ? Racontez-moi tout ! 😉 Et si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur Twitter !