Tarte meringuée au citron vert

tarte citron vert

C’est fou comme la plupart des souvenirs sont liés, d’une manière ou d’une autre, à un plat. Mon voyage à Stockholm garde le goût des roulés à la cannelle, les dimanches chez ma grand-mère maternelle sentent le Sumol orange et les crêpes à la confiture. Mes années de prépa, quand je cherche à m’en souvenir, font surgir l’image de la tarte au citron meringuée de chez Jocteur, salon de thé lyonnais située juste en face du lycée, au pied des Invalides. La récompense après un devoir, la tentation quand on vient « juste pour un sandwich », et puis cette madeleine de Proust qui me rappelle ces trois années la tête plongée dans les livres.

Bref, tout cela pour dire qu’au-dessus la tarte au citron meringuée de chez Jocteur, il y a celle-ci, qui me rappelle tout autant de souvenirs d’anniversaires, un chat qui passe, des moulures haussmaniennes… et une saveur acidulée, sucrée, qui pique le bout de la langue et fond en bouche. Un mariage heureux, réussi.

Pour une tarte au citron meringuée

Pour le fond: 200g de palets bretons, 100g de beurre mou

Pour la crème au citron vert: 45g de Maïzena, 30 cL d’eau, le zeste de deux citrons verts et 10 cL de jus, 30g de sucre, 3 jaunes d’oeuf, 15g de beurre

Pour la meringue: 3 blancs d’oeuf, 200g de sucre en poudre blanc

  1. Préchauffer votre four à 180°C. Mixer les palets bretons avec le beurre. Vous devez obtenir une mixture épaisse mais fondante. Foncer un moule à tarte avec ce mélange.
  2. Verser la Maïzena, l’eau, les zestes, le jus des citrons, et le sucre dans une casserole. Porter le tout à ébullition et cuire à feu moyen jusqu’à ce que la préparation épaississe. Hors du feu, ajouter les jaunes d’oeuf et le sucre. Mélanger. Verser la crème obtenue sur le fond de tarte, et laisser refroidir.
  3. Battre les blancs d’oeuf avec une pincée de sel. Une fois bien montés, ajouter le sucre et continuer à fouetter quelques secondes. Déposer la meringue délicatement sur la crème. Enfourner 20 minutes.
  4. LAISSER REFROIDIR la tarte, la mettre au frigo pendant 24 HEURES. Ne pas y toucher avant. Si vous y parvenez…

tarte citron vert

tarte citron vert

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR NE RIEN RATER DES NOUVELLES PUBLICATIONS ! ♡

Les petits princes, Suresnes: copieux et délicat

Les petits princes, petite pépite découverte la semaine dernière au milieu d’une zone de bureaux à Suresnes. Aux commandes de ce restaurant tout neuf, le chef Rémy Danthez. En salle, Arnaud Duhem, grand nom de l’univers hôtelier, passé notamment par l’hôtel Costes, le Martinez, ou encore le Shangri-La à Paris.

Le midi, toutes les tables sont prises, « on est complet plusieurs jours à l’avance », nous apprend-t-on. De l’utilité de réserver en amont. Une fois le précieux sésame obtenu, on pousse les portes de la petite salle aux murs bruts. Seul bémol: la taille des tables, et l’écart entre celles-ci, trop resserré. On se sent un peu à l’étroit pour débuter le repas. Bientôt, le sous-sol deviendra un nouvel espace de restauration en soirée, privatisable, pour les groupes.

Au-dessus de nos têtes trône une aile d’avion, comme une promesse de légèreté pour le premier round de la carte. Au menu, soupe de poireaux et épinards qui vient faire fondre une quenelle de chèvre aux fruits secs. De petits oignons frits viennent relever le tout, ça croustille, on adore.

IMG_9158

Autre entrée proposée, une terrine copieusement servie, pas trop grasse, bien goûteuse. Rien à redire. D’autant que le pain servi à table est un vrai régal: une mie fondante, une croûte croustillante, c’est un vrai régal. La bonne surprise ? Il est livré chaque matin par Frédéric Lalos, meilleur ouvrier de France.

IMG_9157

Et la gourmandise se confirme au moment du plat: au choix, un parmentier de joue de boeuf, ou merlu, orechiette aux coquillages (mes pâtes préférées !), et jus de chlorophylle. Le poisson est bien cuit, les saveurs sont équilibrées, les pâtes pas assez fermes. Dans la bouche, c’est délicat, ça sent la mer mais pas trop…

IMG_9160

IMG_9161

Le clou du repas: je commande la mousse au chocolat. Vous savez ma passion pour le corsé, le chocolat qui a du caractère. J’ai donc logiquement été déçue par cette mousse plutôt sucrée, qui plaît sûrement au plus grand nombre, mais qui ne m’a pas laissé un souvenir indélébile. En revanche, mes aïeux !! Le riz au lait de la maison, surmonté de fruits secs, et sa généreuse sauce au caramel, CA je m’en souviendrai. Ironie du sort, je n’aime pas le riz au lait en temps normal. Mais je me suis laissée tenter, car le spécialiste de la recette a tranché: « sublime » ! Rien que ça.

Il faut chercher un peu de place dans son estomac pour se régaler des cannelés maison apportés avec le café. Une douce attention qui clôture un repas sans fausse note ! Pas de fausse note non plus du côté de l’addition, 22 euros pour la formule entrée-plat ou plat-dessert, 29 euros pour la totale. Qui dit mieux ?

IMG_9165

IMG_9167

INFOrmationS pratiques

LES petits princes

26 rue du Val d’Or, 92 150 SURESNES, ouvert tous les jours sauf le samedi midi, le dimanche et le lundi soir.

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR PLUS DE BONNES ADRESSES ! ♡

Madeleines salées au comté et jambon sec

madeleines salées

Et si on essayait les madeleines salées à l’apéro, pour nos déjeuners en semaine et nos dîners sans pression ? C’est une recette très simple, adaptable selon les envies de chacun – pour ma part j’y ai mis des dés de comté et des lamelles de jambon cru, une association qui fonctionne à tous les coups ! La recette de la pâte est celle d’Eric Kayser, tirée de son livre « Mes petits biscuits sucrés et salés ».

J’ai toujours été fascinée par la cuisson des madeleines, ce petit tas informe qui se lève et forme une jolie bosse. J’adore la forme de ce biscuit, strié sur le dessous, dodu sur le dessus. Ses contours dorés et croquants, son coeur moelleux, ses arômes d’enfance… Et la grande fan de madeleines sucrées s’est découvert une nouvelle passion: les madeleines salées !

madeleines salées

Pour 20 madeleines environ

3 oeufs

70g de cassonade

une grosse pincée de fleur de sel (j’ai utilisé de la fleur de sel au piri-piri, ramenée du Portugal)

125g de farine

1/2 sachet de levure chimique

125g de beurre demi-sel

des dés de comté et des tranches de jambon cru

  1. Battre les oeufs avec la cassonade et la fleur de sel. Ajouter petit à petit la farine, puis la levure. Bien mélanger.
  2. Faire fondre le beurre une quarantaine de secondes au micro-ondes, ou dans une petite casserole, à feu doux. Laisser refroidir. Ajouter à la pâte précédente, et bien l’incorporer.
  3. Tailler les tranches de jambon cru en fines lamelles, puis les ajouter à la préparation avec le fromage. Filmer, laisser reposer quelques heures au frais.
  4. Huiler légèrement vos moules à madeleine. Préchauffer votre four à 220°C. Sortir la pâte du frigo, déposer des petites cuillères de préparation dans vos empreintes à madeleine, enfourner dix-quinze minutes EN SURVEILLANT. Dès que les madeleines dorent, sortir du four, démouler, réserver dans un plat.

madeleines salées

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR NE RIEN RATER DES NOUVELLES PUBLICATIONS ! ♡

Macarons bicolores vanille fruits rouges

macarons bicolores

La Saint-Valentin, ce moment cucu kitsch un brin énervant, peut aussi rimer avec l’envie de faire plaisir et de se faire plaisir. Quoi de mieux que de jolis macarons bicolores pour offrir à son / sa dulcinée(e), ou à des proches ? Un peu plus compliqués à réaliser que de simples macarons, mais tellement plus visuels ! A l’intérieur, une délicate ganache à la vanille, qui renferme un coeur de fruits rouges.

POUR Vingt macarons vanille – fruits rouges

Pour les coques bicolores: 2 blancs d’oeuf, séparés des jaunes depuis 2-3 jours, et revenus à température ambiante, 140g de sucre glace, 80g de poudre d’amandes, 20g de sucre en poudre, colorant en poudre rose

Pour la ganache (recette de Pierre Hermé): 75g de chocolat blanc, 65g de crème fraîche épaisse, une gousse de vanille fendue et grattée

Pour la gelée de fruits rouges: 200g de coulis de framboises, 50g de sucre, deux feuilles de gélatine (4g)

  1. Pour la pâte à macarons, suivre la recette par ici. Séparer la pâte en deux après le macaronnage. Incorporer une pointe de colorant en poudre rose dans la moitié de la pâte. Remplir deux poches à douille avec chaque pâte, couper les pointes. Regrouper les deux poches dans une grande poche non percée, munie d’une douille lisse. Couper le bout de la poche, et dresser comme pour des macarons classiques.
  2. Pour la ganache: faire bouillir la crème avec les grains et les gousses de vanille. Laisser infuser 15 minutes. Faire fondre le chocolat blanc au micro-ondes 1 minute par impulsions, et l’ajouter à la crème. Conserver au frais
  3. Pour la gelée: ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Chauffer le coulis et le sucre, incorporer la gélatine, laisser refroidir. Couler la préparation dans un moule rectangulaire. Placer au congélateur pendant deux heures. Découper la gelée en petits carrés de 1cm x 1cm.
  4. Monter les macarons: garnir les macarons de ganache vanille. Déposer un carré de gelée de fruits rouges sur une coque, fermer le macaron avec une deuxième coque. Laisser reposer les macarons un ou deux jours au frigo. Les sortir une heure avant de servir.

img_8901

macarons bicolores

macarons bicolores

macarons bicolores

macarons bicolores

macarons bicolores

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR NE PAS RATER des nouvelles recettes ! ♡

Mio posto, un delizio (Paris XI)

mio posto

Mio posto, c’est LA nouvelle adresse italienne dans le XIème arrondissement de Paris. Impossible de passer à côté si vous êtes un(e) foodista de la capitale, c’est tout le gratin branché de la ville qui semble s’être donné rendez-vous en ce samedi soir. Une clientèle jeune, entre amis ou en couple… ici on déguste principalement des pâtes et des pizzas. Tout comme chez le grand frère de l’enseigne, Il Posto, dans le XXème.

Dans un cadre branché – qui ressemble à tous les autres, les serveurs vous accueillent tout sourire, de leur accent chantant tout droit venu d’Italie. Les gourmands font la queue inlassablement, mieux vaut donc réserver (prends-en de la graine Big Mamma, toi et tes files d’attente interminables !) En entrant dans le restaurant, j’ai été surprise par le volume sonore, la salle est grande et les tables rapprochées… on s’y habitue finalement, au fur et à mesure du repas.

Les plats sont servis assez rapidement, et ce malgré l’affluence. Ils sont servis dans une jolie vaisselle colorée. Le petit plus ? Le parmesan râpé minute sur vos pâtes, à votre convenance. Au menu ce soir, tortelloni farcis au potiron, beurre de sauge et biscuits amaretti, agnolotti farcis à la viande, épinards, ou encore pizza capricciosa, « ragoût de tomate, mozzarella, jambon blanc, champignons, olives et petits artichauts des Pouilles ». Tout un programme. Les pâtes sont généreusement servies, bien cuites, goûteuses. Un peu trop de beurre dans l’assiette de tortelloni à mon goût… mais ce n’est qu’un détail.

mio posto

mio posto

mio posto

mio posto

Au rayon desserts, il va falloir accrocher votre estomac pour l’énoooorme part de tiramisu, commandé avec fébrilité. Car un tiramisu se doit d’être léger, équilibré entre la crème et le biscuit. Celui-ci ne doit pas être trop imbibé, et surtout pas par un café trop fort. Toujours compliqué de faire confiance à ce dessert dans un lieu qu’on découvre, mais pas de fausse note pour ce tiramisu façon Mio Posto… Moins convaincue par la panna cotta de mes amies, noyée sous un déluge de fruits rouges entiers… moins appétissante, mais visiblement dégustée avec envie par mes compères !

mio posto

mio posto

Déjà l’heure de l’addition… pas trop salée ! Comptez autour de 15 euros pour un plat, 6 euros le verre de vin, et 7-8 euros pour un dessert. On reviendra pour sûr chez Mio Posto tester leurs antipasti et leurs cocktails, apparemment très prisés !

Informations pratiques

Mio Posto

24 rue Keller, 75 011 PARIS, ouvert tous les jours de 18 heures à 1 heure.

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR ENCORE PLUS DE BONNES ADRESSES ! ♡

Mousse au chocolat décadente – Pierre Hermé

mousse chocolat hermé

Fondante, crémeuse, onctueuse, corsée, naturelle… je vous présente la meilleure mousse au chocolat au monde, non pas la mienne, mais celle de Pierre Hermé.

Un peu plus longue à préparer qu’une mousse au chocolat traditionnelle, mais le jeu en vaut tellement la chandelle. Allez, trêve de bavardages, je vous laisse avec la recette, c’est riche mais qu’est-ce que c’est bon.

Pour 4 personnes (recette légèrement détournée de celle de Pierre Hermé)

200g de chocolat noir: prenez-le le meilleur possible, c’est sa qualité qui fait la qualité de la mousse

10 cL de crème liquide entière

20g de beurre demi-sel

3 oeufs

15g de sucre

  1. Faire bouillir la crème. Verser le liquide bouillant sur le chocolat, incorporer le beurre. Mélanger doucement, que dis-je, sensuellement, avec une cuillère en bois.
  2. Séparer les blancs d’oeuf des jaunes. Monter les blancs avec une pincée de sel, incorporer le sucre. Continuer à battre, puis incorporer les trois jaunes d’oeuf. Battre jusqu’à obtenir une texture aérienne.
  3. Incorporer la moitié des blancs dans le chocolat fondu, mélanger très délicatement. Verser la préparation au chocolat et tout amalgamer légèrement.
  4. Réserver au frais une nuit. Dresser dans un bol, ou pas, avec des brisures de crêpes dentelles. Ou pas. Le plus important ? Savourer en laissant la mousse fondre sur votre langue.

mousse chocolat hermé

mousse chocolat hermé

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR NE RIEN RATER DES NOUVELLES PUBLICATIONS ! ♡

Plateau télé 2: spaghetti aux boulettes

spaghetti boulettes

Impossible d’être passé à côté des fameux spaghetti aux boulettes de viande que dégustent la belle et le clochard dans le dessin animé Disney du même nom. Dans la série « plateaux télé », je vous propose donc aujourd’hui une recette maison pour reproduire ce plat ! Vous deviendrez ainsi le roi des spaghettis !

C’est une recette extrêmement simple, qui n’en sera que meilleure si vous choisissez de bons produits: les pâtes, la viande de boeuf pour les boulettes, et les tomates pour la sauce. Attention à la cuisson des spaghetti, des boulettes, et surtout à l’assaisonnement de la sauce !

En outre, c’est le plat idéal pour les journées froides durant l’hiver, il réchauffe le corps et met du baume au coeur. Pour le dessert, n’hésitez pas à opter pour une part de flan, issue du film Jeux d’enfants

POUR 4 personnes

Pour les boulettes: 600g de viande de boeuf hachée, une gousse d’ail, 20g de chapelure de pain, 40g de parmesan râpé, 1 oeuf, du basilic, du thym, du romarin, du sel, du poivre

Pour la sauce tomate: un oignon, 800g de tomates pelées en conserve, du sel, un peu de sucre, du poivre, les aromates que vous souhaitez (romarin, origan, basilic, thym…)

Pour le dressage: des spaghetti, du parmesan râpé

  1. Préparer les boulettes: mélanger la viande, l’ail, la chapelure, le parmesan, l’oeuf et les assaisonnements. Rouler des petites boules de la taille d’une balle de ping-pong. Faire chauffer de l’huile d’olive dans une poêle. Saisir les boulettes sur toutes les faces, rapidement. Couper le feu, les réserver dans une assiette.
  2. Réaliser la sauce: peler l’oignon, et le découper en dés. Faire revenir les dés dans la poêle, avec du sel. Ajouter les tomates pelées, du sucre, du sel, du poivre, et les aromates. Porter à ébullition. Couper le feu.
  3. Finir la recette: remettre les boulettes dans la poêle avec la sauce tomate. Cuire à feu moyen, en remuant et en enrobant la viande de sauce. En même temps, mettre les pâtes à cuire dans de l’eau bouillante salée, selon le temps de cuisson indiqué sur le paquet.
  4. Une fois que les spaghetti sont cuits, dresser: les égoutter et les déposer dans des assiettes creuses. Poser les boulettes sur le dessus, napper de sauce tomate. Ajouter du parmesan, et servir bien chaud.

spaghetti boulettes

spaghetti boulettes

thumb_IMG_9095_1024

thumb_IMG_9098_1024

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR NE RIEN RATER DES NOUVELLES PUBLICATIONS ! ♡

Kanelbullars, brioches suédoises à la cannelle

kanelbullar

Fika. Non, ce n’est pas le nom d’un Pokemon dernière génération, mais le petit nom que les Suédois donnent à leur pause café. C’est là-bas, dans la contrée nordique de Stockholm, que j’ai découvert le kanelbullar, cette brioche roulée à la cannelle, beurrée et sucrée à souhait. De quoi tenir au corps quand il fait froid dehors et se remonter le moral quand le temps est maussade.

Ce week-end, je me suis donc lancée dans la réalisation de kanelbullars maison. Rien de bien compliqué, on parle d’une pâte à brioche rapidement faisable si comme moi vous avez un robot… et puis, le lendemain, on garnit la pâte, on roule les brioches… on met le tout au four, et on laisse son home sweet home s’imprégner de la douce odeur de cannelle et de pâtisserie chaude

Alors si vous aussi avez envie de vous faire plaisir avec ces gourmandises aux saveurs épicées… voici la marche à suivre !

Pour une quarantaine de kanelbullars

(Recette de Meg&Cook)

La pâte: 530g de farine, 70g de sucre en poudre, une cuillère à café de cannelle moulue, du sel, 16g de levure de boulanger fraîche, 190g de lait, 3 oeufs, 200g de beurre à T° ambiante

La garniture: 250g de beurre, 170g de sucre en poudre, 3 cuillères à soupe de cannelle moulue, une petite cuillère de cardamome

Le sirop: 50g de sucre en poudre, 50g d’eau

La finition: un oeuf battu

  1. J-1: préparer la pâte. Délayer la levure fraîche dans le lait tiède. Dans le bol de votre robot, verser la farine, le sucre, la cannelle, et un peu de sel. Faire un puits, verser le lait, puis les oeufs. Avec le fouet plat de votre robot, battre la pâte pendant dix minutes. Elle doit être lisse et se détacher des parois. Pendant ce temps, couper le beurre en petits morceaux. Il doit être assez mou. L’incorporer à la pâte. Changer de fouet, passer au pétrisseur. Laisser tourner quelques minutes jusqu’à ce que le beurre ait été assimilé. Faire une boule, la déposer dans un saladier. Couvrir, et laisser une nuit au frigo.
  2. Jour J: préparer la garniture. Réduire le beurre en pommade. Ajouter le sucre et les épices. Réserver.
  3. Diviser la boule de pâte en deux. Fariner votre plan de travail, déposer une moitié de pâte. Etaler avec un rouleau à pâtisserie, de façon à former un rectangle, assez fin. Avec un couteau lisse, tartiner une fine couche de beurre de cannelle sur toute la surface de la pâte. Plier la pâte en trois, en ramenant une partie vers le centre, puis en recouvrant la partie doublée de l’autre. Faire pareil avec la seconde moitié de pâte.
  4. Dresser: avec une roulette à pizza, découper des bandes de pâte, puis les entortiller sur elles-mêmes. Faire un noeud, avec l’extrémité sous la pâte. Déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson. Badigeonner les kanelbullars d’un oeuf battu, saupoudrer de sucre perlé… Cuire une bonne quinzaine de minutes à 180°C. Les kanelbullars doivent être dorés.
  5. A la sortie du four, badigeonner les brioches d’un sirop (eau et sucre portés à ébullition) chaud. Déguster les kanelbullars avec un thé aux épices… fermer les yeux et s’imaginer ailleurs…

img_9032

img_9035

img_9038 `img_9045

img_9049

img_9058

img_9066

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR NE RIEN RATER DES NOUVELLES PUBLICATIONS ! ♡

2016, le top 10 de l’année

2016

Avant toute chose, bonne année 2017. Qu’elle vous soit douce, heureuse, remplie de réussite, de projets, de questionnements, de solutions, de remises en question, car ce sont elles qui font souvent avancer vers de meilleurs horizons. Aimons-nous, aimons les autres, aimons l’autre.

2016 a sans aucun doute été l’année la plus riche de ma vie. En rencontres, en voyages, en idées, en émotions… Le coeur qui bat à cent à l’heure, le stress quasi constant, pas une minute pour souffler… Mais des projets qui se précisent, des expériences personnelles et professionnelles qui font grandir… Des voyages qui en mettent plein la vue…

Les neuf photos les plus likées sur mon Instagram en 2016: delphine_lf

Les neuf photos les plus likées sur mon Instagram en 2016: delphine_lf

Oui, 2016. Tu n’as pas été de tout repos, mais tu mérites bien que je fasse en retour en arrière sur tes moments les plus marquants… Voici mon top 10, par catégories, de ce que j’ai aimé en 2016.

  • Un livre: Mémoire de Fille, d’Annie Ernaux. Un ouvrage intime, sur l’intime, qui m’a troublée, gênée, questionnée… Je vous en avais parlé plus en détails ici, mais je vous conseille de filer immédiatement l’acheter en librairie… et de vous réfugier sous votre couette pour le dévorer.

thumb_img_8371_1024-1024x683

  • Un film: Divines. J’ai vu près de soixante films en 2016, et aucun ne m’a laissé un tel souvenir. Une BO qui claque, des actrices et acteurs naturels, authentiques, au jeu grandiose…

  • Une série: Stranger Things, Netflix. Une saison en moins de 24 heures, je pense que même pour mon niveau de sériephile, on peut dire que c’est un exploit. Carton plein pour cette création originale, son ambiance, ses personnages, sa bande originale… Je n’ai qu’une hâte: que la saison 2 sorte !

  • Une sortie culturelle: le lac des Cygnes au Palais des Congrès, tout simplement à couper le souffle. Un rêve de petite fille qui se réalise… une exécution superbe, des danseurs magnifiques, un orchestre magistral… j’en ai encore des étoiles dans les yeux !
  • Une photo: et pourquoi pas mille
  • Une recette: le cimetière d’Halloween ! Je me suis éclatée à l’imaginer, à le préparer, à décorer les petits gâteaux… un joli souvenir en cuisine !
  • Une citation: « life doesn’t have to be perfect to be wonderful » (« la vie n’a pas à être parfaite pour être merveilleuse »)
  • Un endroit: dans mes pensées… comme bien (trop) souvent.
  • Une adresse: La Fourmi, 74 rue des Martyrs, dans le XVIIIème à Paris. Pour toutes les bières descendues, les histoires racontées, les fous rires échangés… et bien d’autres choses encore.
  • Un voyage: difficile de choisir entre Stockholm, l’Algarve, et plus proche de chez moi, Nantes ou encore Lille… mais pour le dépaysement, j’élis la Suède, son atmosphère et ses décors nordiques, sa nuit qui tombe à quinze heures, ses petits kanelbullars…

img_8603-1024x683

♡ Merci d’avoir été présents en 2016, par vos visites, vos commentaires, vos petits mots sur Instagram, Twitter et Facebook ! J’espère que vous serez fidèle au poste cette année !♡

Fêtes sans prise de tête: les mignardises

recette fêtes

Lors de mon séjour à Lille, il y a quelques semaines, j’ai enfin pu goûter aux Merveilleux de Fred. Il s’agit d’un dessert à base de meringue et de crème chantilly, décliné dans plusieurs parfums.  J’ai tout de suite su que je voulais en refaire, et l’occasion d’un repas de fêtes est idéale.

Etant particulièrement fan de la saveur pralinée, j’ai choisi de réaliser une chantilly avec la préparation amandes et noisettes de l’Atelier du Chocolat, envoyée par la marque.

Pour cette recette j’ai confectionné mes meringues, mais vous pouvez les commander chez votre pâtissier. L’ensemble est léger, gourmand, idéal pour clore un repas de fêtes.

recette fêtes

Pour une vingtaine de merveilleux

3 blancs d’oeuf

150g de sucre en poudre

une cuillère à soupe de praliné

20 cL de crème liquide entière

100g de chocolat blanc

  1. (Sans four, passer cette étape et appeler votre pâtissier préféré) Monter les blancs en neige avec une pincée de sel. Ajouter le sucre en poudre, et continuer de battre quelques secondes. A l’aide d’une poche à douille munie d’une douille lisse, ou d’une cuillère, dresser de petits tas meringues sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Cuire 1h30 à 110°C.
  2. Mettre la crème liquide dans un bol. Le placer avec votre batteur au congélateur (ou au frigo). Quand le tout est bien froid, monter la chantilly avec le praliné. Garder au frais.
  3. Pendant que la meringue cuit, râper du chocolat blanc de manière grossière au-dessus d’une assiette.
  4. Dresser: tremper le dessous d’une meringue dans la chantilly, la poser en appuyant sur une deuxième meringue. Tremper le tout dans le bol de chantilly, ôter l’excédent, et rouler dans le chocolat blanc. Et tadaaaaa !! Bien conserver au frais et sortir pour le café.

recette fêtes

recette fêtes

recette fêtes

recette fêtes

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR NE RIEN RATER DES NOUVELLES PUBLICATIONS ! ♡