Le chinois aux pépites, pour satisfaire des envies de boulange

Et oui, en ce moment j’ai envie de boulanger, de pétrir, de façonner, de voir gonfler la pâte dans le four… Ce n’est pas très raisonnable après les fêtes et leurs excès mais après le brownie de lundi dernier, ça n’a plus vraiment d’importance 😉 J’ai d’ailleurs réalisé des petites brioches aux pralines, mais le résultat n’a pas du tout été à la hauteur de mes espérances: il faut que je réitère !! Je vous souhaite un excellent début de semaine, et vous dis à très vite !!

Pour 1 moule plutôt grand:

400g de farine

60g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé

4 œufs

13g de levure boulangère sèche

175g de beurre fondu

3 cuillères à soupe d’eau

1 cuillère à café de sel

pour la crème pâtissière:

2 jaunes d’œuf

75g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé

25 cL de lait

20g de Maïzena

25g de beurre

1 sachet de pépites de chocolat

1. Commencer par préparer la pâte à brioche: diluer la levure dans l’eau. Tamiser la farine au-dessus d’un grand saladier, y creuser un puits puis incorporer le beurre, les oeufs, et en triangle le sucre, le sel et la levure. Bien pétrir la pâte sur un plan de travail fariné.

2. Former une boule et la placer dans le saladier. Couvrir d’un torchon propre et la laisser monter 2h30 ou 3h (selon la température de votre pièce)

3. Pendant ce temps, préparer la crème pâtissière: battre les jaunes avec les sucres, incorporer la fécule tamisée. Chauffer le lait et le verser doucement sur les jaunes. Remettre le tout dans la casserole et faire chauffer jusqu’à épaississement. Retirer du feu quand le fouet laisse des marques dans la crème, incorporer de la vanille (selon vos goûts) et le beurre coupé en dés. Réserver au frais.

4. Une fois montée, étaler la pâte sur un plan de travail fariné à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, recouvrir de crème, parsemer de pépites de chocolat et rouler en tenant bien la pâte. Couper des tronçons assez épais et les déposer en les collant dans le moule (soit en silicone soit un moule classique beurré et fariné). Laisser lever encore 1h30 sous un torchon, puis cuire 20 à 25 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

Certains l’ont trouvé meilleur froid que chaud, personnellement je l’ai aimé des deux façons, le matin avec un café ça passe tout seul 😉

Une réflexion sur “Le chinois aux pépites, pour satisfaire des envies de boulange

  1. Delphine dit :

    @ Baf: et d’où viens-tu ? Je ne connais pas cette appellation, j’ai trouvé ça sur wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Chinois_(g%C3%A2teau) 😉
    @ Magalie: moi aussi !! 😀
    @ Elodie: tu m’en diras des nouvelles !!
    @ Delphine: le temps s’y prête en ce moment… avec un petit smoothie d’hiver, c’est le top 🙂
    @ Karine: pas trop grosse non plus, hein ? il faut qu’il m’en reste 😉
    @ Fabienne: merci beaucoup ! Bonne après-midi à toi !
    @ Hervé: oui, avec un bon (thé ?) café, j’adore !
    @ Judith: oh que oui !

  2. Delphine dit :

    @ Marie: merci ! De temps en temps ça fait du bien 😉
    @ Laurent: oh, merci ! J’avais envie de quelque chose de plus frais, plus aéré ! Contente que ça te plaise ! Pour le chinois, me dis quand même pas que tu es sérieux ? ahah 😉

  3. Ligot dit :

    Effectivement, merci Delphine pour ton blog: original en recette et en plus, les photos sont très encourageant pour se lancer. Au fait j’ai trouvé ce qu’était le Lemon curd!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *