Madeleines salées au comté et jambon sec

madeleines salées

Et si on essayait les madeleines salées à l’apéro, pour nos déjeuners en semaine et nos dîners sans pression ? C’est une recette très simple, adaptable selon les envies de chacun – pour ma part j’y ai mis des dés de comté et des lamelles de jambon cru, une association qui fonctionne à tous les coups ! La recette de la pâte est celle d’Eric Kayser, tirée de son livre « Mes petits biscuits sucrés et salés ».

J’ai toujours été fascinée par la cuisson des madeleines, ce petit tas informe qui se lève et forme une jolie bosse. J’adore la forme de ce biscuit, strié sur le dessous, dodu sur le dessus. Ses contours dorés et croquants, son coeur moelleux, ses arômes d’enfance… Et la grande fan de madeleines sucrées s’est découvert une nouvelle passion: les madeleines salées !

madeleines salées

Pour 20 madeleines environ

3 oeufs

70g de cassonade

une grosse pincée de fleur de sel (j’ai utilisé de la fleur de sel au piri-piri, ramenée du Portugal)

125g de farine

1/2 sachet de levure chimique

125g de beurre demi-sel

des dés de comté et des tranches de jambon cru

  1. Battre les oeufs avec la cassonade et la fleur de sel. Ajouter petit à petit la farine, puis la levure. Bien mélanger.
  2. Faire fondre le beurre une quarantaine de secondes au micro-ondes, ou dans une petite casserole, à feu doux. Laisser refroidir. Ajouter à la pâte précédente, et bien l’incorporer.
  3. Tailler les tranches de jambon cru en fines lamelles, puis les ajouter à la préparation avec le fromage. Filmer, laisser reposer quelques heures au frais.
  4. Huiler légèrement vos moules à madeleine. Préchauffer votre four à 220°C. Sortir la pâte du frigo, déposer des petites cuillères de préparation dans vos empreintes à madeleine, enfourner dix-quinze minutes EN SURVEILLANT. Dès que les madeleines dorent, sortir du four, démouler, réserver dans un plat.

madeleines salées

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR NE RIEN RATER DES NOUVELLES PUBLICATIONS ! ♡

Chouquettes au chocolat de Claire Heitzler

Chouquettes au chocolat

Chaque jeudi paraît en kiosques le magazine L’Express, livré avec L’Express – Styles. Généralement, je feuillette ce supplément sans franchement m’y arrêter, mais jeudi dernier, mon oeil de gourmande s’est arrêté sur quelques pages joliment illustrées de recettes.

L’invitée de la semaine n’était autre que Claire Heitzler, dont j’avais déjà lu avec attention le portrait dans le dernier Fou de Pâtisserie. La chef propose plusieurs de ses recettes autour du chocolat, et c’est celle de ses chouquettes au chocolat que j’ai choisi de réaliser ce week-end.

Comme la lumière dans ma cuisine était particulièrement douce samedi matin, et que j’avais du temps devant moi, je me suis (enfin) lancée, et ai filmé la recette pas à pas. J’espère que ce nouveau format vous plaira, j’ai pour ma part beaucoup aimé filmer chaque étape de la réalisation, je trouve ça plus plaisant qu’une recette notée sur un bout de papier… et vous ? 😉

Voici tout de même le déroulé de la recette, comme d’habitude !

Pour une trentaine de petits choux:

60g de lait

65g d’eau

65g de beurre

une pincée de sel

une pincée de sucre

60g de farine

15g de cacao en poudre non-sucré

115g d’oeufs (environ 2 gros oeufs: les battre en omelette, et les peser ensuite)

sucre en grains

  1. Dans une casserole à fond épais, verser le lait et l’eau. Ajouter le beurre en morceaux, et faire bouillir le tout.
  2. Couper le feu, puis incorporer rapidement la farine, le cacao, le sel et le sucre préalablement tamisés. Dessécher la pâte, c’est-à-dire éliminer l’eau contenue dans celle-ci en la faisant chauffer à feu doux, tout en remuant énergiquement le tout avec une cuillère en bois.
  3. Débarrasser la pâte desséchée dans un saladier, puis y incorporer en trois fois les oeufs précédemment battus en omelette. Toujours avec la cuillère en bois, mélanger activement afin d’obtenir une pâte lisse. Ensuite, il faut agir rapidement afin de dresser la pâte encore chaude !
  4. Préchauffer votre four à 180°C. Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, dresser à l’aide d’une poche à douille des petits choux, disposés en quinconce. Avec une fourchette légèrement humidifiée, aplatir les queues des choux, puis les saupoudrer de sucre en grains. Enfourner 25 minutes, NE PAS OUVRIR LA PORTE DU FOUR, JAMAIS !

Chouquettes au chocolat

Chouquettes au chocolat

Chouquettes au chocolat

N’hésitez pas à partager la vidéo, et à nous rejoindre sur les réseaux sociaux pour encore plus de gourmandise: Twitter, Facebook et Instagram !

Pain perdu & sa chantilly vanille

IMG_0827

Y a-t-il plus réconfortant en pleine période de concours qu’une tranche de pain perdu accompagnée de sa généreuse crème chantilly à la vanille maison ? Non. Voilà pourquoi la semaine dernière, après une semaine le nez dans les bouquins et enroulée dans mon plaid, j’ai demandé à ma mère de passer à la boulangerie ayant dans l’idée qu’elle nous prépare son délicieux pain perdu. Nous avons donc réalisé, pour le déjeuner de Pâques lundi dernier, une jolie assiette composée du fameux pain perdu, d’une crème légère à la vanille faite minute, et d’une petite salade de fruits rouges dont l’acidité compense le sucré de la brioche et la douceur de la chantilly. C’est un dessert succulent et qui se conçoit vraiment très rapidement, c’est pourquoi je vous en délivre les secrets aujourd’hui. Il ne me reste qu’à vous souhaiter un très bon appétit !

Pour 6 personnes

une petite brioche de Nanterre coupée en six belles tranches

2 oeufs

13 cL de lait

45g de sucre

45g de beurre demi-sel

une brique de 20 cL de crème entière, une gousse de vanille

1. Verser le lait et le sucre dans une casserole. Porter à ébullition.

2. Battre les oeufs dans une assiette.

3. Faire fondre le beurre jusqu’à ce qu’il soit légèrement coloré dans une grande poêle. Tremper rapidement les tranches de brioche dans le lait, puis dans les oeufs. Déposer les tranches dans la poêle chaude, laisser bien dorer de chaque côté.

4. Pendant ce temps, battre progressivement au robot la crème bien froide, ajouter les grains de vanille préalablement retirés de leur gousse, et une fois bien ferme, la transvaser dans un saladier et la garder bien au frais.

5. Servir les tranches encore chaudes avec la crème et une salade de fruits rouges. Se laisser aller à un véritable excès de gourmandise 😉

Pour suivre toutes les actualités du blog et découvrir avant leur publication les nouvelles recettes à paraître, n’hésitez pas à vous abonner aux comptes Twitter, Instagram & Facebook !

IMG_0816

IMG_0819

IMG_0822

IMG_0823

IMG_0830

IMG_0833

IMG_0836

Brioche de Nanterre: persévérance et perfectionnement

IMG_0364

La viennoiserie et moi, c’est une grande et longue histoire de « je t’aime moi non plus ». Pendant des années, j’ai pétri, trifouillé la pâte, changé la recette, mais rien n’y faisait: brioche qui ne monte pas, qui a un goût de levure, qui écoeure au bout de deux bouchées… Bref, vous l’avez compris, pas l’amour fou. Mais ça, c’était avant. Avant que je ne reçoive le livre du pâtissier que j’avais commandé dans l’optique de passer le CAP en candidat libre cette année (ce qui ne se fera malheureusement pas). Si j’ai cru que j’allais m’étouffer en voyant le graphisme de la chose, les recettes, en revanche, sont une vraie mine d’infos précieuses. Je m’y fie depuis quelques semaines pour tous mes desserts et pour toutes les bases, je dois dire que j’ai trouvé mes recettes fétiches. Ce week-end, je me suis donc attaquée à mon cauchemar, la viennoiserie, en commençant par une valeur sûre, la brioche de Nanterre. Autant vous dire que si d’habitude, toute la famille relègue la brioche dans un coin en attendant qu’elle moisisse, là elle a disparu assez rapidement… C’est plutôt bon signe, non ? Maintenant que j’ai compris le truc et que j’ai une bonne recette de base fiable, préparez vous à voir de la brioche sous toutes ses formes ici ces prochaines semaines !! Sur ces notes positives, je vous laisse avec la recette !

Pour 6 personnes (un moule):

250g de farine

25g de sucre

5g de sel

10g de levure fraîche du boulanger (et un peu d’eau chaude)

3 oeufs

125g de beurre mou

1. Faire un puits dans la farine. Verser le sel et le sucre, puis la levure délayée dans de l’eau chaude. Ajouter les oeufs, et pétrir, pétrir, pétrir, jusqu’à obtenir une passe qui ne colle plus aux doigts.

2. Ajouter morceaux par morceaux le beurre bien ramolli, tout en pétrissant bien la pâte de manière à bien l’incorporer. Former une boule.

3. Fariner un saladier, verser la boule de pâte, fariner le dessus puis filmer. Laisser pousser (bon alors là, n’ayant pas d’indication précise, je l’ai laissée bien monter, le temps de faire une dissert, disons)

4. Ensuite, fariner le plan de travail, et étaler la pâte avec les deux mains pour former un boudin. Couper en deux dans la largeur, et former 16 boules de taille égale.

5. Beurrer un moule à brioche, et déposer les petites boules bien serrées. Dorer avec un oeuf battu, en veillant à ne pas mettre de dorure sur les bords du moule. Faire pousser dans un endroit chaud.

6. Préchauffer votre four à 220°C et enfourner 10-15 minutes en surveillant bien. (dans la recette ils disent 35 minutes mais ça aurait été beaucoup trop dans mon cas)

7. Déguster avec une bonne confiture maison !

IMG_0857

IMG_0858

IMG_0862

IMG_0356

IMG_0362

 

Le brunch du dimanche

Photo originale: we heart it

Photo originale: we heart it

Tous les dimanches, c’est le même scénario qui se répète. Le dimanche étant la seule journée où je peux me lever après 8h, j’en profite pour faire tout ce que je n’ai pas le temps de faire en semaine: me préparer un vrai petit-déjeuner, regarder une petite série, lire un roman… Ce week-end, avec cette neige qui se dépose partout en France, j’avais envie d’un brunch revigorant et réchauffant. Il faut dire que toutes les photos de petits-déjeuners ultra-sophistiqués sur Instagram n’arrangent pas les choses… Alors samedi, on a commencé à préparer quelques petites choses et dimanche matin, nous avons terminé les petits plats pour le midi. Au menu, cake salé, œuf à la coque, saucisses, pancakes, brownie, salade de fruits (jolie, jolie), et chocolat chaud. J’avais déjà testé la plupart des recettes, mais j’ai innové pour les pancakes et le brownie. On s’est régalés, et en plus ça change des plats du dimanche (que j’adore cela dit). Je vous livre donc les recettes du brownie, des pancakes et du cake salé, j’espère que ça vous plaira ! N’hésitez pas à me dire si vous aimez bruncher et si oui, ce que vous avez l’habitude de préparer ! Je suis aussi preneuse de bonnes adresses pour bruncher sur Paris !
Bonne semaine les gourmands ! <;3

pancakes final

Pour 15 pancakes (recette des Trois Soeurs):

125g de farine

1/2 sachet de levure

un peu de bicarbonate de soude

2 cs de sucre

de la vanille en poudre

des pépites au chocolat

1 cs d’huile

1 œuf

24 cL de lait

1. Mélanger tous les ingrédients secs dans un bol et tous les ingrédients liquides dans un autre. Rassembler les deux préparations et mélanger sans trop travailler la pâte. Laisser reposer 20mn.

2. Faire fondre une lichette de beurre dans une grande poêle. Avec une louche, faire des tas de pâte (si quelqu’un veut bien m’expliquer comment on fait des pancakes parfaitement ronds ???) et laisser cuire jusqu’à ce que des bulles se forment à la surface. Retourner avec une spatule et finir de cuire le pancake. Manger tiède avec du sirop d’érable, de la confiture ou de la pâte à tartiner.

brownie brunch final

Pour un brownie pas light du tout mais absolument délicieux:

200g de chocolat noir

200g de beurre

150g de cassonade + 50g de sucre

3 œufs

50g de farine + 1 cc de levure

1. Préchauffer le four à 180°C. Faire fondre le beurre et le chocolat au micro-ondes.

2. Battre les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange épaississe.

3. Incorporer le chocolat et le beurre fondus, puis la farine et la levure. Beurrer un moule carré ou rectangulaire, verser la pâte dedans. Enfourner 30mn. Le brownie doit être fondant mais bien cuit sur les bords. Déguster tiède ou froid avec une boule de glace vanille ou de la chantilly… (on s’en est passés vu tout ce qu’il y avait d’autre à manger…)

cake brunch final

Pour un cake salé au jambon et au fromage qui tabasse sa mémé:

250g de farine

4 œufs

1 verre d’huile

1 verre de vin blanc

1 sachet de levure

du jambon, du fromage, des olives ou du thon, des tomates, des herbes… ce que vous voulez quoi !

->; Mélanger la farine et la levure avec la garniture. Battre les œufs avec l’huile, le vin blanc et saler/poivrer. Mélanger les deux préparations, puis verser dans un moule à cake beurré. Cuire 45mn à 220°C.

On a coupé le cake en tranches qu’on a passé au four quelques minutes. Un ré-gal !

N’hésitez pas à rejoindre ma page Twitter et ma page Hellocoton ! 🙂

Gaufres au chocolat, pour contrer l’arrivée de l’hiver et le froid…

Ces derniers jours il a fait froid, très froid même, à Paris. On a ressorti les écharpes, les pulls et les gants, et je ne sais pas pour vous mais ma seule envie en ce moment est de me réfugier sous la couette avec un bon film, une tasse de café brûlant et une petite gourmandise. Et pourquoi ne pas en profiter pour ressortir de son carton le gaufrier, et préparer de bonnes gaufres croustillantes à l’extérieur, moelleuses à l’intérieur, et réaliser, pendant qu’elles cuisent, une petite sauce au chocolat pour les rendre encore plus gourmandes ? Avec cette recette je participe au concours « Goûters Gourmands», organisé par Agnès du blog Bikini et gourmandise, Sandra du blog OkCeBon! et Chef Damien !

Je vous souhaite une belle semaine, je ne vais pas être très présente sur vos blogs pendant quelques jours, c’est ma dernière semaine de vacances, le temps file à une allure folle et j’ai encore une tonne de choses à faire…

Et vous, c’est quoi vos plats chouchous pour affronter les températures hivernales ?

Lire la suite

Le chinois aux pépites, pour satisfaire des envies de boulange

Et oui, en ce moment j’ai envie de boulanger, de pétrir, de façonner, de voir gonfler la pâte dans le four… Ce n’est pas très raisonnable après les fêtes et leurs excès mais après le brownie de lundi dernier, ça n’a plus vraiment d’importance 😉 J’ai d’ailleurs réalisé des petites brioches aux pralines, mais le résultat n’a pas du tout été à la hauteur de mes espérances: il faut que je réitère !! Je vous souhaite un excellent début de semaine, et vous dis à très vite !!

Pour 1 moule plutôt grand:

400g de farine

60g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé

4 œufs

13g de levure boulangère sèche

175g de beurre fondu

3 cuillères à soupe d’eau

1 cuillère à café de sel

pour la crème pâtissière:

2 jaunes d’œuf

75g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé

25 cL de lait

20g de Maïzena

25g de beurre

1 sachet de pépites de chocolat

1. Commencer par préparer la pâte à brioche: diluer la levure dans l’eau. Tamiser la farine au-dessus d’un grand saladier, y creuser un puits puis incorporer le beurre, les oeufs, et en triangle le sucre, le sel et la levure. Bien pétrir la pâte sur un plan de travail fariné.

2. Former une boule et la placer dans le saladier. Couvrir d’un torchon propre et la laisser monter 2h30 ou 3h (selon la température de votre pièce)

3. Pendant ce temps, préparer la crème pâtissière: battre les jaunes avec les sucres, incorporer la fécule tamisée. Chauffer le lait et le verser doucement sur les jaunes. Remettre le tout dans la casserole et faire chauffer jusqu’à épaississement. Retirer du feu quand le fouet laisse des marques dans la crème, incorporer de la vanille (selon vos goûts) et le beurre coupé en dés. Réserver au frais.

4. Une fois montée, étaler la pâte sur un plan de travail fariné à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, recouvrir de crème, parsemer de pépites de chocolat et rouler en tenant bien la pâte. Couper des tronçons assez épais et les déposer en les collant dans le moule (soit en silicone soit un moule classique beurré et fariné). Laisser lever encore 1h30 sous un torchon, puis cuire 20 à 25 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

Certains l’ont trouvé meilleur froid que chaud, personnellement je l’ai aimé des deux façons, le matin avec un café ça passe tout seul 😉

Brioche tressée pour un matin d’automne

Après l’avoir vue chez Manue et chez Petit pot de beurre, j’ai eu très envie de la tester à mon tour ! Ca tombe bien car j’avais prévu de briocher ce week-end ! Résultat, on s’est régalés hier matin, nature, avec du beurre, de la confiture… cette brioche est délicieuse, et déclinable: pourquoi ne pas incorporer des noix, de la vanille, des zestes de citron ou des fruits ? A vous de voir 😉

Je ne suis pas beaucoup présente en ce moment sur vos blogs et même si je prends le temps de lire tous vos gentils messages, il est difficile pour moi d’y répondre par manque de temps 🙁 J’espère pouvoir remédier rapidement à ce petit problème ! En attendant on se retrouve jeudi avec une recette bien automnale et réconfortante à souhait 😀 D’ici là je vous souhaite un excellent début de semaine !

Pour une bonne brioche trèèèès gourmande:

260g de farine tamisée

50g de sucre en poudre

1/2 cc de sel fin

10 cL de lait tiède

10g de levure fraîche de boulangerie (on ne la sent pas du tout, et la brioche est bien gonflée, n’en mettez pas plus !)

1 œuf légèrement battu

40g de beurre fondu

1 jaune d’oeuf pour la dorure

pépites de chocolat, sucre en grains, zestes de citron, fleur d’oranger: à vous de jouer !!!

1. Emietter la levure dans le lait tiède, laisser reposer 10mn.

2. Mélanger la farine, le sucre, le sel. Ajouter le beurre fondu, l’oeuf, puis le lait.

3. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte lisse et élastique. Couvrir avec un torchon propre, laisser lever 2h dans une pièce chaude.

4. Passé ce temps, déposer la boule de pâte sur un plan de travail fariné, le séparer en 3 et former des « boudins » longs et pas trop larges. Tresser ces « boudins », déposer la brioche ainsi formée dans un moule à cake en silicone (j’ai à l’occasion inauguré un moule acheté en ventes privées, nickel !) ou beurré et fariné. Couvrir, puis laisser la pâte doubler de volume (environ 2h30)

5. Préchauffer votre four à 170°C. Badigeonner le dessus de la brioche de jaune d’oeuf, saupoudrer de sucre en grains et de pépites, puis enfourner 25 minutes. Déguster tiède ou froid avec de la confiture, de la gelée, un bon thé.. 😀

Foccacia aux saveurs estivales

Pour mon premier article, j’ai décidé de partager avec vous ma recette de foccacia ! Malgré le temps un peu maussade qu’il fait à Paris, cette recette amène un peu de couleur dans nos assiettes ! Elle est idéale pour un apéritif, taillée en petits dés, ou tout simplement pour un repas le soir, avec une bonne salade ! Sans plus tarder, voici ce dont vous aurez besoin pour la réaliser:

250g de farine ménagère

15g de levure sèche du boulanger

15 cL d’eau tiède

3 CS d’huile d’olive

2 barquettes de lardons

3 tomates séchées déshydratées

basilic frais

fleur de sel

1. Tamiser la farine au-dessus d’un grand saladier. Diluer la levure dans l’eau.

2. Réhydrater les tomates séchées une dizaine de minutes dans de l’eau tiède, les éponger. Laver le basilic, le sécher.

3. Verser la levure réhydratée dans la farine, pétrir légèrement et ajouter l’huile d’olive. Incorporer les garnitures et assaisonner de fleur de sel. Bien pétrir pour obtenir une boule homogène.

4. Couvrir d’un linge, et laisser reposer une heure la pâte badigeonnée d’huile d’olive.

5. Passé ce temps, préchauffer le four à 210°C, huiler une plaque à pâtisserie et déposer la boule de pâte. Bien l’étaler sur une épaisseur de 2 cm, et appuyer du bout des doigts sur la pâte (voir photo). Enfourner pour 8 minutes, et déguster tiède, accompagnée d’un bon thé glacé et d’une salade !

BON APPÉTIT ! 🙂