Brownie aux amandes caramélisées

img_8499

Des recettes de brownie, j’en ai essayé plusieurs. J’en ai même partagé quelques unes avec vous, au Nutella, au lait concentré, ou encore à base de purée de noix. Le week-end dernier, j’ai reçu un joli colis gourmand de la part de l’Atelier du Chocolat, basé à Bayonne. Dans des boîtes délicatement décorées, du chocolat sous toutes ses formes: en poudre, en pistoles, en éclats… Ni une ni deux, je suis passée derrière mes fourneaux et en ai profité pour réaliser une nouvelle recette qui me faisait envie depuis longtemps.

img_8437

Ce gâteau a fait un tabac auprès des amis qui l’ont dégusté. J’en ai conclu que vous pouviez y aller les yeux fermés…

Et s’il vous reste un peu de place pour un énième soupçon de gourmandise, n’hésitez pas à croquer dans les bouquets de chocolat de la marque, qui sont un délice avec le café.

img_8441

Pour un brownie format familial

300g de chocolat (j’ai utilisé 200g de chocolat noir et 100g de chocolat au lait)

150g de beurre en morceaux

330g de cassonade

4 oeufs

150g de farine

120g de crème fraîche épaisse

80g de bâtonnets d’amandes caramélisées

  1. Faire fondre les pistoles de chocolat et le beurre dans une casserole, à feu doux.
  2. Verser le chocolat dans un grand saladier, ajouter la cassonade. Incorporer les oeufs. Ajouter la farine, puis la crème fraîche.
  3. Terminer en incorporant des bâtonnets d’amandes, puis répartir la pâte dans un moule carré.
  4. Cuire 30 minutes à 180°C. Laisser refroidir complètement avant de démouler le brownie. Servir des petits carrés avec une glace vanille ou quelques centilitres de chantilly…

img_8458

img_8467

img_8488

img_8496

Article en collaboration avec l’Atelier du Chocolat

♡ RETROUVEZ LE BLOG SUR FACEBOOKTWITTER ET INSTAGRAM POUR NE RIEN RATER DES NOUVELLES PUBLICATIONS ! 

Tarte Bourdaloue aux poires

Tarte poires Bourdaloue

Il faut que je vous raconte: l’autre jour, j’avais très envie d’un dessert aux poires, un dessert du genre de ceux que tu emmènes chez ta mamie pour le goûter et qu’après une bouchée tu peux aller te coucher tellement il t’a rempli la panse. Donc, j’ai réalisé une tarte Bourdaloue, persuadée que l’alliance amandes / poire allait me plaire. Sauf que l’amande à la manière de la frangipane, j’avais légèrement oublié que je détestais ça. Mais bon, les gens normalement constitués qui aiment la frangipane ont aimé. Donc j’imagine que ce n’était pas si mauvais, in fine.

Voilà, j’arrête l’anecdote 3615 et je vous livre la recette. Vous me direz ce que vous en pensez si vous la réalisez ?

Tarte poires Bourdaloue

Pour une tarte Bourdaloue de diamètre normal:

Pâte sucrée: 250g de farine, 125g de beurre mou en morceaux, 25g de sucre en poudre, 10 cL d’eau, une pincée de sel fin

Crème d’amandes: 100g de beurre pommade, 200g de sucre, 200g d’amandes en poudre, 3 oeufs, une gousse de vanille

Trois poires assez grosses

  1. Réaliser la pâte (au robot ou à la main): faire un puits avec la farine dans le saladier, verser le sucre et un peu d’eau. Ajouter le beurre, et pétrir avec un fouet plat. Quand le beurre s’incorpore à la pâte, ajouter le reste de l’eau jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Fraiser avec les doigts pour vérifier que le beurre s’est bien aggloméré. Former une boule et la laisser reposer au frais pendant 1h30.
  2. Réaliser la crème d’amandes, pendant que la pâte sucrée repose: battre le beurre pommade avec le sucre en poudre. Incorporer les oeufs un par un, puis ajouter les amandes. Vous pouvez verser une petite goutte de rhum à ce moment-là si vous le souhaitez. Bien lisser le tout.
  3. Laver, peler les poires. Les tailler en deux, puis enlever les pépins. Tailler les moitiés de poire avec un couteau fin, sans les couper.
  4. Dresser: sur un plan de travail fariné, étaler la pâte sucrée avec un rouleau à pâtisserie. Foncer un moule à tarte. Piquer la pâte avec une fourchette, puis disposer les poires taillées. Recouvrir de crème d’amandes.
  5. Cuire une quarantaine de minutes à 180°C, jusqu’à ce que le dessus soit légèrement doré. Laisser refroidir entièrement avant dégustation.

Tarte poires Bourdaloue

Tarte poires Bourdaloue

Tarte poires Bourdaloue

♡ Cette recette vous a plu ? Retrouvez-nous sur FACEBOOK, TWITTER et INSTAGRAM ! ♡

Tarte aux pommes pour l’arrivée de l’automne

Tarte aux pommes

L’automne est arrivé mercredi dernier. Les feuilles mortes commencent à joncher les pavés parisiens, les nuances de rouge remplacent les couleurs de l’été. Dans nos cuisines, les fruits d’été ont presque disparu, les derniers sont transformés en confitures dont on se délectera lors des fraîches matinées d’hiver. Sur les étals des maraîchers, les courges ont pris la place des légumes méditerranéens, signe que la saison des soupes a officiellement débuté. Côté dessert, l’on remet les mains à la pâte pour confectionner des tartes et des crumbles, à déguster tièdes avant de se réchauffer d’une tisane. Cette semaine, je vous propose donc de réaliser une tarte aux pommes maison, réalisée de A à Z par vos petites mains. Vous verrez, c’est très rapide et bien meilleur que d’utiliser des produits tout prêts du commerce. Si vous avez un robot, le tout sera prêt en un rien de temps, le plus long étant d’attendre que la pâte se raffermisse au frais ! En accompagnement, je vous recommande chaudement le thé vert St-Pétersbourg de chez Kusmi Tea ! Alors n’hésitez plus, suivez la recette ! 

Pâte brisée sucrée (vous obtiendrez de quoi faire deux tartes moyennes)

250g de farine

125g de beurre mou en morceaux

25g de sucre en poudre

10 cL d’eau

sel fin

Pour la compote:

3 pommes, un peu d’eau, et rien de plus !!

Une pomme pour le dessus de la tarte

  1. Réaliser la pâte (au robot ou à la main): faire un puits avec la farine dans le saladier, verser le sucre et un peu d’eau. Ajouter le beurre, et pétrir avec un fouet plat. Quand le beurre s’incorpore à la pâte, ajouter le reste de l’eau jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Fraiser avec les doigts pour vérifier que le beurre s’est bien aggloméré. Former une boule et la laisser reposer au frais pendant 1h30.
  2. Préparer la compote: laver, éplucher les pommes et enlever leur tronc central. Couper les pommes en dés grossiers, les mettre dans une grande casserole avec un peu d’eau (et éventuellement un sachet de sucre vanillé, des épices — vanille, cannelle etc.). Faire cuire à feu doux en remuant régulièrement, vous devez obtenir une compote légèrement ambrée. Réserver.
  3. Laver, éplucher et enlever le milieu de la dernière pomme. La trancher en lamelles assez fines.
  4. Assembler et cuire: étaler la pâte au rouleau sur un plan de travail fariné, puis en foncer un cercle beurré posé sur une plaque recouverte de papier cuisson. Recouvrir de la compote refroidie et disposer les lamelles de pomme. Cuire entre 35 et 40 minutes dans un four à 200°C.

Cette recette vous a plu ? N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires et sur les réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Instagram ! J’ai hâte de voir vos réalisations !

Tarte aux pommes

Tarte aux pommes

Tarte aux pommes

Tarte aux pommes

Deux recettes saines avec Keimling

Article réalisé en partenariat avec Keimling

IMG_1239

Il y a quelques jours, j’ai reçu à mon retour de Londres (dont je vous reparlerai très rapidement) un colis bien garni de la part de Keimling, une marque de produits bios et sains, principalement axés sur le cru (« raw »), basée en Allemagne. Je dois avouer avoir été un peu sceptique au départ puisque je ne connaissais que très peu ces produits, que je vois pourtant dans les rayons bios de mes supermarchés sans oser franchir le pas. Et bien quelle erreur, ma grande curiosité aidant j’ai très rapidement réalisé deux recettes afin de mettre en valeur les produits que Keimling m’avait envoyés, et je n’ai pas été déçue du résultat, loin de là.

J’ai tout d’abord préparé une salade de légumes tout ce qu’il y a de plus simple, mais je l’ai agrémentée de fruits secs tels que des pignons de pin et des pistaches. J’ai ensuite troqué ma vinaigrette traditionnelle contre une vinaigrette à l’huile de noix. Les produits sont soigneusement emballés et les emballages permettent une conservation pratique, et quand ils sont de qualité c’est toujours bien de pouvoir les conserver proprement.

IMG_1222

Pour le dessert, j’avais très envie d’un bon brownie à la sauce américaine (je pense être en manque du continent nord-américain), mais plus question depuis que j’ai testé la purée de noix crue Keimling d’utiliser du beurre ! La purée de noix est en effet beaucoup plus savoureuse que la matière grasse animale, elle apporte un petit goût ambré à chaque part de brownie et laisse sur la langue un délicieux goût de noix. Je suis désormais convertie aux purées d’oléagineux, et j’ai hâte de réaliser des recettes avec d’autres purées comme la purée d’amandes ou celle de noisettes ! Avec ce brownie, j’ai siroté un verre (ok, je l’avoue, plusieurs) de chi, boisson dont je n’avais jamais entendu parlé mais qui s’est glissée dans mon colis ! Là encore, j’adhère à 100%, je suis fan du goût fruité et du pétillant de ce breuvage !

Pour réaliser ce brownie, vous aurez besoin de:

200g de chocolat noir

150g de purée de noix

130g de sucre et un sachet de sucre vanillé

du sel, 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

3 oeufs

50g de farine

une poignée de noix de Grenoble

=> faire fondre le chocolat en morceaux à feu doux, et hors du feu ajouter la purée de noix. Bien mélanger. Verser les deux sucres, le sel et le bicarbonate, puis incorporer les oeufs un à un. Terminer par verser la farine et incorporer enfin les noix concassées. Cuire 15mn à 180°C puis 20mn environ à 160°C. ATTENTION: laisser le brownie refroidir ENTIEREMENT avant de le découper – et de le déguster !

IMG_1234

connaissiez-vous ces produits ? Ces recettes vous font-elles envie ? N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire et à partager cet article sur les réseaux sociaux tels Facebook & Twitter, ou encore Instagram !

si vous avez été convaincu par ces produits, restez connectés car mon petit doigt me dit qu’une surprise vous attend prochainement !!

Cuisiner pour ses amis: #2: le gâteau au chocolat intense et noix

IMG_0991

Jeudi dernier, nous avons profité avec mes copines Célia & Manon du retour du soleil sur la capitale pour organiser un pique-nique entre filles, dans les jardins des serres d’Auteuil. Nous avions donc réparti les taches, et chacune de nous s’est chargée d’une partie du repas: Célia avait réalisé de délicieuses salades estivales à base de quinoa, salade, tomates, avocats et fromages et Manon avait apporté le fromage (#teamcomté) et les fruits. Quant à moi, j’avais choisi d’apporter un gâteau maison pour terminer le pique-nique sur une note sucrée.

J’ai pour l’occasion ressorti un livre de cuisine sur le chocolat qui est l’un de mes favoris dans ma bibliothèque, le « tout chocolat » de chez Marabout, et j’ai bidouillé une recette de gâteau au chocolat pour en faire un brownie bien fondant et gourmand. Il se conserve très bien et se transporte facilement car il est assez solide. Je l’ai fait cuire dans un grand moule carré afin qu’il ne soit pas trop épais, c’est vraiment ce qu’il faut faire si vous ne voulez pas que votre gâteau devienne vite écoeurant. Sans plus tarder, voici la marche à suivre pour réaliser un délicieux brownie pour vos amis !

IMG_0990

Ingrédients:

80g de beurre

150g de pistoles de chocolat noir (plus il est de qualité, meilleur votre brownie sera)

75g de sucre blanc + 75g de vergeoise blonde (ou 150g de sucre roux comme indiqué dans la recette de base)

2 oeufs

75g de farine

60g de crème fraîche

une ou deux poignées de noix de Grenoble

Marche à suivre:

1. Préchauffer votre four à 180°C. Faire fondre le beurre en morceaux et le chocolat à feu très doux dans une casserole.

2. Transférer le mélange fondu dans un grand saladier et ajouter les sucres. Bien mélanger et laisser refroidir.

3. Incorporer les oeufs, la farine, la crème fraîche et enfin les noix. Bien mélanger une nouvelle fois.

4. Verser la pâte ainsi obtenue dans un moule de forme carrée en silicone, et enfourner une trentaine de minutes, en surveillant. Le dessus doit être légèrement craquelé et un couteau planté au coeur doit ressortir sec.

5. Déguster chaud, froid, avec une boule de glace ou sans boule de glace, entre amis ou en solo !

IMG_0995

IMG_1000

Retrouvez l’édition #1 du « cuisiner pour ses amis » ici, et n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux: FACEBOOK, TWITTER & INSTAGRAM !

Gâteau léger vanille & pistache

IMG_0912

De retour après près d’un mois de concours entre Paris, Arcueil et enfin Rungis, puis en vadrouille entre Rouen et Pornic (vous pourrez très bientôt lire le récit de mes péripéties ici-même), j’ai enfin défait mes valises, du moins pour quelques semaines. Je repars en effet très vite passer de nouveaux concours, les mois de mai et juin promettent d’être aussi excitants que fatigants !

Hier, après plusieurs heures scotchée à mon PC à rattraper les actualités et à regarder en replay mes émissions favorites, j’ai eu envie, face à la pluie qui tombait sur mes fenêtres, d’un bon gâteau réconfortant tout moelleux. Je voulais cela dit quelque chose de léger dans tous les sens du terme, ni écoeurant ni gras, et bien parfumé. J’ai donc ressorti une vieille recette traditionnelle de cake sucré que j’ai allégée en remplaçant l’huile par de la compote pomme-poire qui traînait dans mes placards, la farine de blé par de la farine de maïs, et j’ai recouvert le gâteau de pistaches concassés juste avant de l’enfourner, pour apporter du croquant ! C’est une vraie tuerie que je vous conseille vivement, avec une tisane et un bon livre, ce sera le meilleur allié de vos pauses gourmandes !

Pour vous tenir informés des prochaines recettes et des nouveaux articles à venir sur le blog, n’hésitez pas à vous abonner à son compte Facebook et à me suivre sur Twitter & Instagram !

Pour un moule carré de taille normale:

3 oeufs

1 yaourt de brebis

2 pots de sucre

3 pots de farine de maïs

1/2 pot de compote poire/pomme (qui correspond à une pom’pote)

arôme vanille

une belle poignée de pistache

1. Préchauffer votre four à 200°C. Clarifier les oeufs. Battre les jaunes avec le yaourt, ajouter la compote et le sucre.

2. Ajouter la farine en remuant délicatement.

3. Monter les blancs en neige à l’aide d’une pincée de sel, et les incorporer délicatement à la pâte. Parfumer selon vos goûts (arôme vanille, jus de citron, chocolat fondu, fleur d’oranger, eau de rose…).

4. Verser la pâte dans le moule, saupoudrer de pistaches concassées, et enfourner 35 minutes.

5. Laisser refroidir, puis démouler le gâteau, et déguster avec une bonne tasse de thé.

IMG_0900

IMG_0902

IMG_0909

IMG_0914

IMG_0920

Pain perdu & sa chantilly vanille

IMG_0827

Y a-t-il plus réconfortant en pleine période de concours qu’une tranche de pain perdu accompagnée de sa généreuse crème chantilly à la vanille maison ? Non. Voilà pourquoi la semaine dernière, après une semaine le nez dans les bouquins et enroulée dans mon plaid, j’ai demandé à ma mère de passer à la boulangerie ayant dans l’idée qu’elle nous prépare son délicieux pain perdu. Nous avons donc réalisé, pour le déjeuner de Pâques lundi dernier, une jolie assiette composée du fameux pain perdu, d’une crème légère à la vanille faite minute, et d’une petite salade de fruits rouges dont l’acidité compense le sucré de la brioche et la douceur de la chantilly. C’est un dessert succulent et qui se conçoit vraiment très rapidement, c’est pourquoi je vous en délivre les secrets aujourd’hui. Il ne me reste qu’à vous souhaiter un très bon appétit !

Pour 6 personnes

une petite brioche de Nanterre coupée en six belles tranches

2 oeufs

13 cL de lait

45g de sucre

45g de beurre demi-sel

une brique de 20 cL de crème entière, une gousse de vanille

1. Verser le lait et le sucre dans une casserole. Porter à ébullition.

2. Battre les oeufs dans une assiette.

3. Faire fondre le beurre jusqu’à ce qu’il soit légèrement coloré dans une grande poêle. Tremper rapidement les tranches de brioche dans le lait, puis dans les oeufs. Déposer les tranches dans la poêle chaude, laisser bien dorer de chaque côté.

4. Pendant ce temps, battre progressivement au robot la crème bien froide, ajouter les grains de vanille préalablement retirés de leur gousse, et une fois bien ferme, la transvaser dans un saladier et la garder bien au frais.

5. Servir les tranches encore chaudes avec la crème et une salade de fruits rouges. Se laisser aller à un véritable excès de gourmandise 😉

Pour suivre toutes les actualités du blog et découvrir avant leur publication les nouvelles recettes à paraître, n’hésitez pas à vous abonner aux comptes Twitter, Instagram & Facebook !

IMG_0816

IMG_0819

IMG_0822

IMG_0823

IMG_0830

IMG_0833

IMG_0836

Gâteau au chocolat de Christophe Felder

IMG_0697

Il faisait beau ce jour-là. C’était un dimanche ensoleillé, nous avions mangé une raclette en famille le midi. Le dimanche, le temps file à toute vitesse, et en même temps, on le prend ce temps. Temps de se réveiller en douceur le matin, temps de préparer un bon plat mijoté le midi, temps de cuisiner un gâteau réconfortant quand le soleil commence à se coucher au goûter.  Temps de travailler dans le calme, de regarder un film sous la couette, de sortir prendre un café avec des amis alors que le rythme pressant de la semaine semble estompé.

Ce dimanche-là, j’ai repensé à un gâteau que j’avais réalisé il y a des années chez ma copine Marie, puis j’ai ressorti le livre de recettes de Christophe Felder « Les meilleurs choco-délices » (qui vous ne manquerez pas de le deviner, est un de mes sujets préférés), et une heure plus tard on se réunissait autour du gâteau fumant pour le dévorer avec envie.

Si vous aussi vous avez envie de réaliser cette petite merveille chocolatée, cassez 200g de chocolat noir et faites le fondre à feu doux dans une casserole à fond épais. Ajouter 200g de beurre en parcelles et lisser le mélange une fois que tout est bien fondu. Casser quatre oeufs en séparant les blancs des jaunes. Monter les blancs en neige avec une pincée de sel. Battre les jaunes avec 200g de sucre, puis y ajouter le beurre et le chocolat fondus. Verser en pluie 100g de farine. Ajoutez les blancs en neige délicatement. Versez la pâte dans un moule beurré et fariné. Chauffez votre four à 210°C, et y enfourner le gâteau pour 20 minutes. Saupoudrez de sucre glace une fois le gâteau refroidi.

Régalez-vous ! Et n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux, ici sur Twitter, là sur Facebook ou encore sur Instagram !

IMG_0695

IMG_0708

IMG_0699

IMG_0692

IMG_0688

IMG_0683

Macaron géant à la pistache

IMG_0549

J’avais prévu un tout autre article pour aujourd’hui, où j’aurais continué sur ma lancée brioche. On aurait parlé petits pains salés, pesto et pignons de pin. Mais suite à la semaine éprouvante que l’on vient tous de passer, j’avais plus envie ce matin de vous envoyer un bout de ce gros macaron rose que j’ai réalisé avec amour il y a quelques semaines pour l’anniversaire de ma maman. De quoi apporter un peu de douceur et de partager avec vous mon émotion. Parce qu’après tout, un blog, c’est fait pour ça non ? Je vous embrasse bien fort, prenez soin de vous.

Pour 5/6 personnes:

Pour les deux coques géantes:

4 blancs d’oeuf, séparés des jaunes depuis 2-3 jours, et revenus à température ambiante

280g de sucre glace

160g de poudre d’amandes

40g de sucre en poudre

une pointe de colorant « rouge fraise »

Pour la ganache montée parfumée à la pistache:

225g de chocolat blanc

18cL de crème fraîche

1/2 cc de pâte de pistache

75g de sucre glace

30g de beurre

1. Préparer la ganache: faire fondre le chocolat blanc une minute au micro-ondes en trois fois. Mélanger pour que tout soit bien fondu. Mélanger la crème fraîche avec le sucre glace et la pâte de pistache. Faire bouillir, puis verser sur le chocolat. Bien lisser la préparation, couvrir au contact et garder au frais quelques heures. A l’aide d’un batteur électrique, monter la crème en une chantilly bien ferme, puis transvaser la ganache dans une poche à douille.

2. Réaliser les coques rose selon la marche à suivre expliquée ici.

3. Une fois les coques refroidies, garnir joliment et généreusement de ganache, saupoudrer le tout d’éclats de pistache et refermer. That’s all !

IMG_0540

IMG_0546

IMG_0554

Le gâteau aux poires « d’Alice »

poire2

Hello les gourmands ! Votre rentrée s’est bien passée ? Pour ma part, qui dit rentrée dit besoin de réconfort, de petits gâteaux tout doux à déguster avec une tasse de thé après une dure journée. En feuilletant un de mes livres préférés pour tous les jours l’autre soir, je suis tombée sur cette petite recette qui m’a paru simple et rapide. Si vous me suivez sur Twitter, vous avez pu voir que j’ai un peu galéré car je n’avais pas vu la deuxième partie de la recette ! Mais bon, malgré un petit coup de stress au moment de démouler la chose au vu de sa texture, on s’est quand même bien régalés ! J’ai remplacé les pommes dans la recette par des poires et j’ai rajouté des carrés de chocolat pour rendre le tout plus gourmand ! Si cette recette vous plaît, n’hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux ! Vous pouvez également jeter un coup d’oeil à mes autres recettes à base de poire, ici, ici ou encore ici ! Bon appétit !

Pour un moule carré (environ 6 personnes):

2 poires lavées, pelées et coupées en petits dés

5 cuillères à soupe de sucre

3 cuillères à soupe de lait

2 cuillères à soupe d’huile

1/2 sachet de levure

5 cuillères à soupe de farine

une pincée de sel

1 oeuf

arôme vanille

+ 80g de beurre, 5 cuillères à soupe de sucre, 1 sachet de sucre vanillé et un oeuf

1. Préchauffer le four à 180°C. Battre l’oeuf avec le sucre. Ajouter le sel, l’arôme vanille puis, dans l’ordre, l’huile, le lait, la farine et la levure.

2. Bien fouetter et verser la pâte dans un moule carré. Disposer les dés de poire et éventuellement des morceaux de chocolat. Enfourner 20 minutes.

3. Pendant la première phase de cuisson, faire fondre le beurre dans une petite casserole. Ajouter les sucres et bien mélanger. Laisser refroidir. Une fois refroidie, ajouter l’oeuf.

4. Sortir le gâteau du four au bout des vingt minutes, recouvrir du mélange beurre/sucres/oeuf et remettre au four une vingtaine de minutes. Le dessus du gâteau doit être bien caramélisé.

5. Faire refroidir entièrement avant de démouler (à vos risques et périls !!)

poire1

poire3

poire4