Nid de Pâques au chocolat

nid de pâques

Il faut s’y préparer, ce week-end, c’est Pâques. Ce qui signifie donc: chocoverdose. Heureusement, lundi est férié, on aura donc vingt-quatre heures pour se remettre d’une probable crise de foie.

Pour faire ça dans les règles, voici une recette simple à réaliser et à customiser: le nid de Pâques ! Il suffit de quelques oeufs en chocolat, d’une poignée d’oeufs en sucre, et d’un peu de pralinoise fondue pour transformer ce simple gâteau au chocolat en nid de Pâques.

Avant cela, vous pourrez vous régaler en guise d’entrée de cocottes d’oeufs aux carottes. Et si ce dessert ne vous ouvre pas l’appétit, allez-donc jeter un oeil du côté du trois-chocolats réalisé pour Pâques en 2013 (déjà…): vous m’en direz des nouvelles !

Allez, c’est l’heure de la recette ! A vos fourneaux ! Et joyeuses Pâques !

Pour un NID DE Pâques de taille normale:

200g de chocolat noir

200g de beurre en morceaux

4 oeufs

200g de sucre

100g de farine

  1. Faire fondre le chocolat dans une casserole à feu doux. Ajouter le beurre en morceaux une fois le chocolat fondu.
  2. Casser les oeufs: séparer les blancs des jaunes. Battre les jaunes avec le sucre, et monter les blancs en neige avec une pincée de sel.
  3. Ajouter le chocolat et le beurre fondus au mélange jaunes-sucre. Incorporer délicatement les blancs montés, puis la farine en pluie.
  4. Préchauffer votre four à 200°C. Beurrer et fariner un moule à gâteau (ici, avec un trou au milieu pour faire le « nid »). Verser la pâte dans le moule, et enfourner 30 minutes.
  5. Une fois le gâteau froid, le démouler. Remplir le coeur de petits oeufs en chocolat. Déguster !

nid de pâques

nid de pâques

IMG_7579

nid de pâques

♡ Suivez le blog sur FACEBOOK, TWITTER et INSTAGRAM, pour ne rater aucune actu ! ♡

Bûche façon Red Velvet

IMG_0596

 

Vous ne croyez quand même pas que j’aurais manqué LE rendez-vous incontournable des amoureux, à savoir la Saint-Valentin qui cette année tombe samedi. Si vous cherchez une idée de dessert bon, rapide et assez original (oui parce que les moelleux au chocolat au coeur de framboises ou les petits entremets à la fraise tout rose, ça commence à bien faire, on veut de l’originalité nous ici), c’est à vous de jouer avec cette délicieuse bûche garnie d’une ganache à la vanille de Madagascar. L’avantage c’est que la recette est déclinable selon que vous voulez changer la couleur ou les goûts, il suffit de modifier le colorant ou de mettre un arôme différent (zestes de citron et gingembre pour une ganache piquante, pâte de pistache, praliné maison ou non…). Sans plus tarder, voilà ce qu’il vous faudra pour réaliser ce dessert qui, je suis sûre, en ravira plus d’un !

Pour le biscuit roulé:

4 oeufs

120g de sucre

100g de farine

Pour la ganache vanille:

20 cL de crème liquide entière

500g de mascarpone

une gousse de vanille

1. Réaliser le biscuit roulé: fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer la farine tamisée, bien mélanger et fouetter au robot jusqu’à ce que le mélange soit bien mousseux. Sur une plaque anti-adhésive, couler la pâte et enfourner 10 minutes dans un four préchauffé à 180°C. Une fois le biscuit sorti du four, le rouler délicatement dans un torchon pour donner de la souplesse et la forme du roulé.

2. Réaliser la ganache: détendre le mascarpone avec la vanille. Monter la crème en une chantilly bien ferme, et l’incorporer délicatement et avec amour au mascarpone. Réserver au frais, couvert.

3. Dérouler le biscuit froid, le recouvrir d’une couche moyenne de ganache. Rouler délicatement, puis mettre la bûche dans un plat de service. Décorer soigneusement le dessus de la buche avec une spatule longue et fine.

Joyeuse fête des amoureux ! Profitez bien de ce moment qui, même s’il est commercial bla bla bla, peut être une occasion comme une autre de se faire plaisir ! Par ailleurs, vous pouvez désormais suivre les actualités du blog sur Facebook, juste ICI !

 

IMG_0600

IMG_0607

IMG_0611

Macaron géant à la pistache

IMG_0549

J’avais prévu un tout autre article pour aujourd’hui, où j’aurais continué sur ma lancée brioche. On aurait parlé petits pains salés, pesto et pignons de pin. Mais suite à la semaine éprouvante que l’on vient tous de passer, j’avais plus envie ce matin de vous envoyer un bout de ce gros macaron rose que j’ai réalisé avec amour il y a quelques semaines pour l’anniversaire de ma maman. De quoi apporter un peu de douceur et de partager avec vous mon émotion. Parce qu’après tout, un blog, c’est fait pour ça non ? Je vous embrasse bien fort, prenez soin de vous.

Pour 5/6 personnes:

Pour les deux coques géantes:

4 blancs d’oeuf, séparés des jaunes depuis 2-3 jours, et revenus à température ambiante

280g de sucre glace

160g de poudre d’amandes

40g de sucre en poudre

une pointe de colorant « rouge fraise »

Pour la ganache montée parfumée à la pistache:

225g de chocolat blanc

18cL de crème fraîche

1/2 cc de pâte de pistache

75g de sucre glace

30g de beurre

1. Préparer la ganache: faire fondre le chocolat blanc une minute au micro-ondes en trois fois. Mélanger pour que tout soit bien fondu. Mélanger la crème fraîche avec le sucre glace et la pâte de pistache. Faire bouillir, puis verser sur le chocolat. Bien lisser la préparation, couvrir au contact et garder au frais quelques heures. A l’aide d’un batteur électrique, monter la crème en une chantilly bien ferme, puis transvaser la ganache dans une poche à douille.

2. Réaliser les coques rose selon la marche à suivre expliquée ici.

3. Une fois les coques refroidies, garnir joliment et généreusement de ganache, saupoudrer le tout d’éclats de pistache et refermer. That’s all !

IMG_0540

IMG_0546

IMG_0554

❄ Recettes de fêtes part2: le mille-feuilles chocolat-praliné ❄

IMG_0534

Comme promis, me revoici me revoilà, avec cette fois un joli dessert gourmand, savoureux et goûteux, qui saura conclure à merveille votre joli repas de fêtes. C’est croquant, c’est moelleux, c’est crémeux, ça plaira aussi bien aux petits qui retrouveront le goût praliné de leur pâte à tartiner préférée, et aux grands amateurs de chocolat qui sauront apprécier la subtilité des différents arômes selon les textures. La recette est issue du livre « Solution Desserts » de Mercotte qu’on m’a offert pour mon anniversaire. Ce livre est un petit bijou, très clair et les photographies sont très jolies. Si vous cherchez un cadeau de dernière minute pour quelqu’un qui aime la pâtisserie, foncez les yeux fermés ! Trêve de publicité, voici ce dont vous aurez besoin pour réaliser 6 mille-feuilles:

Les tuiles au chocolat

60g de beurre pommade

60g de sucre glace

60g de miel neutre

60g de farine

20g de cacao

2 blancs d’oeuf

La chantilly au praliné

1 feuille de gélatine

30g + 200g de crème liquide

100g de praliné (maison c’est meilleur mais vous en trouverez d’excellents déjà tout prêts)

La sauce au chocolat

50g de cacao

120g de sucre

20 cL d’eau

20g de beurre

1. Préparer la chantilly au praliné: Monter les 200g de crème bien froide en chantilly. Faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Chauffer 30g de crème liquide, y dissoudre la gélatine et verser le tout bien chaud sur le praliné. Incorporer petit à petit la chantilly. Verser le tout dans une poche à douille munie d’une douille cannelée et laisser reposer au frais.

2. Préparer les tuiles: Battre le beurre en pommade et le sucre glace tamisé avec le cacao tamisé. Ajouter le miel et les deux blancs d’oeuf. Dresser de petits tas de pâte sur un Silpat et faire des cercles réguliers avec le dos d’une cuillère. Etaler finement, et cuire 9 minutes à 190°C. Répéter autant de fois que nécessaire (il vous faudra trois tuiles par personne)

3. Pendant la cuisson des tuiles, préparer la sauce des mille-feuilles: faire bouillir le sucre avec l’eau et le cacao. Hors du feu, ajouter le beurre et refaire épaissir. Garder dans un petit saucier (vous ferez réchauffer la sauce au dernier moment)

4. Dresser: dans une assiette un peu profonde, monter les mille-feuilles: tuile, crème, tuile, crème, tuile. Vous pouvez décorer le dessert de petites noisettes caramélisées dans 50g de sucre, une fois passées au four 12 minutes à 150°C.

5. Napper généreusement de sauce au chocolat, et tadaaaa: c’est prêt !

Joyeux Noël à tous !!

IMG_0539

IMG_0537

IMG_0533

Minis entremets « Breizh power » aux pommes et caramel beurre salé.

IMG_0327

Après une première semaine de vacances passée au lit – merci le stress qui retombe et qui te rend malade comme un chien, j’avais très envie d’une petite douceur, d’un dessert gourmand et léger, fruité, acidulé… J’ai donc improvisé un petit quelque chose avec ce que j’avais dans le frigo et les fruits d’automne qui se trouvaient dans ma corbeille. Le dessert que je vous propose aujourd’hui est donc composé d’une base de sablé breton, bien croustillant, d’une couche de pommes caramélisées à la vanille, d’une mousse légère au mascarpone et au caramel beurre salé et, pour ajouter un peu de croquant, des petites noix caramélisées à la cassonade viennent compléter le tout. Je vous conseille vraiment cette recette qui est rapide à faire et plutôt simple, surtout si, comme moi, vous possédez un robot. Trêve de bavardage, je vous laisse avec le déroulement de la recette dont les doses sont pour 4 personnes !

Pour le sablé: 2 jaunes d’oeuf, 70g de sucre, 80g de beurre, 105g de farine, 1/2 sachet de levure chimique et 2 pincées de fleur de sel

Pour la mousse mascarpone / caramel beurre salé: 160g de mascarpone, 4 cuillères à soupe de caramel beurre salé mi-liquide (pour faire simple prenez du Salidou), 2 blancs d’oeuf

Pour les pommes: 2 pommes, du sucre vanillé

Pour les noix crousti-fondantes: une poignée de noix de Grenoble, du sucre cassonade

1. Préparer le sablé. Préchauffer le four à 180°C. Mélanger les jaunes d’oeuf avec le sucre, faire fondre le beurre au micro-ondes et l’incorporer aux oeufs. Ajouter la farine et la levure, ainsi que le sel. A l’aide d’une maryse, étaler le sablé sur un tapis en silicone et enfourner entre 10 et 15 minutes, il faut que les bords soient bien dorés. Laisser refroidir.

2. Préparer les pommes: laver, éplucher et enlever le trognon des pommes. Les détailler en de petits dés et les mettre à suer dans une poêle (sans beurre si possible) Saupoudrer de sucre vanillé et laisser caraméliser, en mélangeant de temps en temps à l’aide d’une cuillère en bois. Réserver.

3. Préparer la mousse: fouetter le mascarpone pour le détendre. Ajouter le caramel beurre salé et bien l’incorporer. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la mousse. Verser le tout dans une poche à douille munie d’une douille lisse.

4. Dans la poêle qui a servi à la cuisson des pommes, verser les noix, et les enrober de cassonade. Laisser le sucre fondre et bien enrober les noix, puis verser le tout dans une assiette. Séparer les morceaux le tout refroidi.

5. Dresser: détailler le sablé breton à la forme de vos emportes-pièce. Verser les pommes en couche régulière, puis dresser la mousse de mascarpone. Décorer avec une noix, et réserver au frais en attendant de servir.

Bon appétit !!

IMG_0323

IMG_0329

IMG_0331

Dessert pascal: le trois-chocolats

trois choc

Un dessert pour Pâques, ou pour n’importe quelle autre occasion, léger et assez simple à réaliser. Cela dit, c’est long à préparer, et mieux vaut le faire la veille afin qu’il prenne au frais. Prévoyez entre 2h30 et 3h pour tout réaliser.

J’ai pris la recette des mousses chez Julie, je n’ai rien modifié, le résultat était top ! Évidemment, je me suis rendue compte au moment de me lancer dans la préparation que je n’avais pas de Gavottes, j’ai donc réalisé une génoise cacaotée en base. Pour le décor, j’ai utilisé des feuilles de transfert achetées chez Mora.

Bon appétit !

Pour 8 à 10 personnes:

Pour la génoise:

2 œufs

60g de sucre

15g de farine

10g de cacao

Pour la mousse au chocolat noir:

150g de chocolat noir

300g de crème liquide

2 jaunes d’œuf

20g de sucre

3 cs d’eau

Pour la mousse au chocolat au lait:

150g de chocolat au lait

300g de crème liquide

2 jaunes d’œuf

20g de sucre

3 cs d’eau

1 1/2 feuilles de gélatine

Pour la mousse au chocolat blanc:

150g de chocolat blanc

300g de crème liquide

2 jaunes d’œuf

20g de sucre

3 cs d’eau

1 1/2 feuilles de gélatine

1. Prépare la génoise: battre les jaunes d’œuf avec le sucre, incorporer la farine puis le cacao. Monter les blancs en neige avec une pincée de sel, les incorporer délicatement au mélange précédent. Couler dans un cercle à pâtisserie, lisser et enfourner 15 minutes à 180°C. Réserver et attendre le refroidissement complet.

2. Préparer la mousse au chocolat noir: monter la crème en chantilly. Faire fondre le chocolat à feu doux dans une casserole. Faire bouillir le sucre et l’eau, verser le sirop sur les œufs, et battre énergiquement. Ajouter le chocolat fondu, fouetter vigoureusement. Incorporer délicatement la chantilly, et couler dans le cercle, au-dessus de la génoise.

3. Préparer les deux autres mousses (lait + blanc) suivant le même procédé. Simplement, au moment de réaliser le sirop, faire tremper la gélatine dans un bol d’eau froide. L’essorer et l’ajouter au sirop dès que vous coupez le feu. Ensuite, procéder de la même façon.

/! Entre chaque couche, placer le cercle au congélateur pendant 20/30 minutes.

Servir avec un coulis de fruits ou des fruits frais.

IMG_7727

IMG_7731

Macarons festifs & nouvelles en bref

Hello hello les amis ! Je suis très heureuse de vous retrouver ce matin, avec plein de petites choses à vous dire ! Commençons par les mauvaises nouvelles: je ne pourrai pas bloguer de nouveau avant Noël, je rentre en période de concours blancs, et je crains que les seules choses que je vais pouvoir faire seront réviser et me gaver de caféine. Mais voyons les choses du bon côté: ce sera pour mieux nous retrouver pendant les vacances ! Ensuite, les bonnes nouvelles: vendredi c’était mon anniversaire, et pour l’occasion (18 ans ça se fête) j’ai reçu……………… un KitchenAid !! Ceux qui me suivent sur Instagram et Twitter le savent déjà, je suis extrêmement ravie de mon nouveau joujou, que j’ai déjà eu l’occasion de tester ce week-end ! Merci à mes (supers) parents pour ce cadeau ! ❤ D’ailleurs si vous avez de bonnes recettes à réaliser avec un KA (notamment des brioches, des pâtes levées etc.), je suis méga preneuse ! 🙂 J’ai aussi été très gâtée par mes amis, si vous passez par là les copains ENCORE MERCI !

Sans transition, j’ai (enfin) commencé le livre de Mathilde « Je suis une Foodista », reçu il y a de nombreuses semaines ! Je ne suis pas déçue, c’est bien écrit et je me reconnais bien là-dedans ! Merci encore Laurent !

KA mathilde

Et enfin, je ne vais pas vous laisser sur votre faim, je vous propose une petite recette de macarons spécialement imaginés pour Noël. Je les ai réalisés le week-end dernier et nous avons adoré à la maison. Voici donc les petits nouveaux que je referai sûrement pour Noël, le salé au foie gras, figues et quatre épices, et le sucré aux marrons ! Moi qui ne suis pas fan de crème de marrons, la ganache est bien moins sucrée que je le pensais, j’ai beaucoup aimé ! A vous de juger maintenant 😉

Macarons au foie gras:

Une cinquantaine de coques réalisées avec cette recette, en ajoutant aux poudres 1/4 cc de mélanges 4 épices

Deux belles tranches de foie gras placé 30 minutes au congélateur

confiture de figues (ramenée de Corse, miam miam)

Sel, poivre

1.Découper dans les tranches de foie gras de plus fines tranches, de l’épaisseur que vous souhaitez pour vos macarons. A l’intérieur, détailler à l’aide d’un emporte-pièce de beaux morceaux de foie gras.

2. Avec une petite cuillère, « beurrer » légèrement les faces intérieures des coques de confiture de figues. Déposer sur l’une des coques la tranche de foie gras, refermer avec une autre coque et placer de suite au frais. Procéder de même pour tous les macarons.

/! Déguster dans les deux jours !

IMG_6434

IMG_6447

IMG_6440

IMG_6467

IMG_6461

IMG_6441

FINAL BLOG

Macarons aux marrons (selon une recette de Macaronette):

Une cinquantaine de coques marron clair + de la poudre dorée (Scrapcooking pour moi)

200g de crème de marrons (Clément Faugier ici)

1 feuille de gélatine

50g de crème liquide

1. Faire ramollir la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide.

2. Faire bouillir la crème liquide, en même temps essorer la gélatine. Couper le feu sous la crème, puis incorporer la gélatine. Battre vivement, et verser la crème toujours chaude sur la crème de marrons. Battre quelques secondes, le temps que le mélange soit homogène, transvaser dans un bol, couvrir, et mettre au frais quelques heures.

3. Avec un pinceau légèrement humide, décorer les coques avec la poudre dorée. Garnir avec la ganache aux marrons, et laisser au frais 24 heures.

IMG_6396IMG_6421

Très belle semaine à tous, et à très vite !!

Les petits framboisiers de la fête des mères ♥

Bonjour bonjour ! Plus d’une semaine sans poster par ici, je suis désolée, j’ai été assez occupée ces derniers temps ! Ce n’est pas pour autant que je n’ai pas cuisiné, loin de là, j’ai passé beaucoup d’heures aux fourneaux à vous préparer de bonnes recettes ! A commencer par ces petits framboisiers, que j’ai réalisés pour la fête des mères dimanche dernier ! A la base, je voulais reprendre ma recette de fraisier et simplement remplacer les fraises par des framboises. Mais comme en cuisine il arrive toujours des surprises, j’ai raté ma crème mousseline qui a fait des espèces de grumeaux de beurre, enfin bref c’était raté ! Heureusement, il me restait un reste de ganache montée à la pistache, que j’avais utilisée pour garnir des macarons ! Et bien c’était délicieux, très frais, aérien, et acidulé ! Ma maman a adoré et tout le monde a trouvé que ça avait « un goût de trop peu » ! Avec cette recette, je participe au concours des 1 an du blog de Marion, sur le thème du chocolat et des fruits !

Concours-novice-en-cuisine-du-23-04-au-09-06.jpg

Je vous laisse avec la recette, et je vous dis à bientôt 😉

Pour 6 personnes:

Pour la génoise: recette ici, diviser les doses par deux !!

Pour la ganache montée à la pistache (à faire la veille):

80g de chocolat blanc à pâtisser

50g + 110g de crème liquide entière

1/2 cuillère à café de pâte de pistache

Pour le montage et le décor: de la pâte d’amandes blanche, des framboises, du coulis de fruits rouges…

1. La veille, préparer la ganache: faire fondre le chocolat blanc au MO, 1 minute en 3 fois. Faire bouillir 50g de crème avec la pâte de pistache, verser sur le chocolat fondu, et lisser. Ajouter la crème restante, couvrir au contact, et laisser au frigo jusqu’au lendemain.

2. Le jour J: préparer la génoise, comme indiqué ici.

3. Fouetter la ganache en chantilly, jusqu’à ce que des pics se forment et qu’elle soit bien épaisse. La transvaser dans une poche à douille munie d’une douille lisse.

4. Dresser: une fois la génoise cuite et imbibée, la couper en cercles à l’aide de vos cercles à entremets. Disposer au fond du cercle un cercle de génoise, mettre un peu de crème à la pistache, puis quelques framboises sur les bords. Couvrir avec le reste de la crème à la pistache, et recouvrir d’un deuxième cercle de génoise. Enfin, disposer un cercle de pâte d’amandes préalablement étalée sur un plan de travail saupoudré de sucre glace. Conserver au frais, et démouler au dernier moment. Servir avec un coulis de fruits rouges et des framboises fraîches. On peut également piquer des jolies étiquettes de chez May pour transmettre un message gourmand 🙂

Encore merci à tous pour vos visites, vos petits mots et vos mails ! Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre sur Instagram, Twitter et Hellocoton, je vous en remercie ! Ça me fait chaud au cœur ! <3

Fraisier

Bonjour à tous ! J’espère que vous avez bien profité de ce week-end ensoleillé, et que ceux qui ont la chance de faire le pont profitent bien de leur lundi férié ! Pour ma part, j’ai un peu travaillé, je suis sortie et j’ai cuisiné (évidemment ;)) J’ai également profité de ce long week-end pour aller au cinéma, voir un film que j’avais très envie de voir, « De rouille et d’os ». Je n’ai pas été déçue, je l’ai trouvé émouvant, bouleversant, et touchant. Dommage qu’il n’ait pas eu la palme d’Or à Cannes ! Ah, et j’en profite aussi pour vous dire que j’ai été sélectionnée par Mamina dans le cadre du concours sur la pomme de terre de Noirmoutier ! Je suis plus que ravie, comme vous pouvez l’imaginer 🙂

La recette que je vous propose aujourd’hui est une recette facile à réaliser, mais il faut s’organiser et être minutieux ! Croyez-moi, le résultat en vaut la chandelle, les amis pour qui j’avais cuisiné ce dessert ont cru qu’il venait de chez le pâtissier ! Si vous aussi vous voulez bluffer vos amis ou simplement vous faire plaisir avec un bon dessert maison, voici ce dont vous aurez besoin:

Pour 8 personnes (voire 10):

Pour la génoise:

4 œufs

125g de sucre

125g de farine

1 cuillère à café de levure chimique

Pour la crème mousseline:

50 cL de lait demi-écrémé

2 jaunes d’œuf

125g de sucre

60g de Maïzena

1 gousse de vanille

200g de beurre

Pour la déco et les finitions:

500g de fraises, 1 bloc de pâte d’amande (le trois couleurs de chez Vahiné fait bien l’affaire, mais toute pâte d’amande de qualité la fait aussi)

de l’eau et du sucre (je n’ai pas noté les proportions) pour imbiber les disques de génoise

1. Commencez par préparer la crème mousseline: porter le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue et grattée. Battre les jaunes avec le sucre, puis avec la Maïzena préalablement tamisée. Verser un tiers du lait bouillant sur les jaunes, fouetter et remettre dans la casserole le mélange jaunes-lait. Faire épaissir à feu doux. Une fois que la crème est assez épaisse, sortir la casserole du feu et incorporer 100g de beurre. Transvaser la crème dans un saladier, couvrir au contact et laisser au frais.

2. Réalisez ensuite la génoise: battre les œufs avec le sucre à l’aide d’un batteur électrique. Incorporer la farine et la levure ensemble tamisées, puis étaler la pâte obtenue sur un Silpat, en vous aidant de votre cercle à pâtisserie pour créer les 2 disques de génoise nécessaires. Enfourner 15 minutes dans un four préchauffé à 180°C, jusqu’à ce que les bords soient dorés et le milieu moelleux. A sa sortie du four, couvrir la génoise d’un torchon propre.

3. Battre les 100g de beurre restants en pommade, et les incorporer à la crème pâtissière bien refroidie à l’aide d’un fouet. Laver, sécher et équeuter les fraises, les couper en deux.

4. Dressez: découper deux disques de génoise selon les dimensions de votre cercle. Les imbiber d’un sirop de sucre à l’aide d’un pinceau. Laisser bien pénétrer le sirop, puis recouvrir la génoise d’une couche de crème. Déposer les fraises sur le pourtour du cercle, et sur la crème. Recouvrir de mousseline, puis du deuxième cercle de génoise. Bien appuyer. Étaler la pâte d’amandes en une fine couche à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur un plan de travail saupoudré de sucre glace. En recouvrir le gâteau. Entreposer au moins 5h au frais avant de déguster ! 🙂

J’espère que cette recette vous a plu, moi je ne m’en lasse pas ! C’est d’ailleurs le dessert que je réaliserai pour la fête des mères dimanche prochain, et un conseil si vous voulez faire plaisir à vos mamans: essayez-le aussi 😉 A très vite !

Crème pâtissière in progress

Génoise + première couche de crème mousseline

Les bonnes petites fraises ! 😉

Dernier étage de fraises & de crème…

Et le résultat final !! 🙂

Vous pouvez trouver d’autres recettes à base de fraises et de pâte d’amande ici ou 🙂

Tarte aux fraises + CONCOURS INSIDE

Bien le bonjour ! Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui avec une jolie recette réalisée le week-end dernier, pour des amis. Les premières fraises de la saison sont arrivées, pour mon plus grand bonheur, puisque je raffole de ces petits fruits rouges et que je n’ai qu’une hâte l’hiver: retrouver l’été et ses framboises, ses melons, ses fraises et ses cerises. Et avec le temps qu’il a fait ces derniers jours, croyez-moi qu’un peu de réconfort dans nos assiettes est le bienvenu 😉 Je vous laisse avec la recette (rassurez-vous, j’ai bien détaillé les étapes mais elle est plutôt simple et assez peu longue à réaliser !!), et je vous retrouve à la fin de l’article pour un petit concours ! 😀 A bientôt les gourmands !

Pour un moule rectangulaire (acheté chez G. Detou à Paris)

Pour la pâte sucrée, recette de Pierre Hermé*

210g de farine fluide

85g de sucre glace

1 œuf

1 gousse de vanille grattée

125g de beurre pommade (c’est-à-dire très mou et battu, mais PAS FONDU)

25g de poudre d’amandes

Pour la crème, également selon une recette de Pierre Hermé*

25g de fécule de maïs (Maïzena)

60g de sucre

25 cL de lait

1 gousse de vanille fendue en deux et grattée

3 jaunes d’œuf

25g de beurre

Pour le montage:

Des fraises, de la confiture de fraises (ou de la gelée), et un pinceau de cuisine

1. Commencer par préparer la pâte: malaxer le beurre pour l’assouplir. Tamiser au-dessus de lui le sucre glace. Ajouter les grains de vanille, puis successivement la poudre d’amandes, l’œuf, et enfin la farine en plusieurs fois. Malaxer brièvement la pâte, en faire une boule et l’entreposer au frais dans du film alimentaire.

2. Préparer ensuite la crème: mettre dans une casserole à fond épais la Maïzena et la moitié du sucre (soit 30g). Verser le lait tout en fouettant avec un fouet. Ajouter la vanille, et porter à ébullition en remuant vivement. Dans un saladier, fouetter jusqu’à les blanchir les jaunes d’œuf avec les 30g restants de sucre. Verser un peu de lait bouillant en mélangeant bien avec le fouet, et tout reverser dans la casserole. Faire bien épaissir à feu moyen (ma crème était un peu trop liquide), et garder au frais.

3. Étaler la pâte finement; en foncer le moule (le mien a un fond amovible donc je n’ai pas eu besoin de mettre du papier sulfurisé mais si le vôtre ne l’est pas n’hésitez pas à le recouvrir d’une feuille !). Déposer par-dessus des haricots secs, puis cuire 30 minutes à 180°C. Enlever les haricots, garnir le fond de tarte de la crème pâtissière, et déposer des lamelles de fraises. Avec un pinceau, badigeonner généreusement les lamelles. Conserver au frais.

/! Vous pouvez préparer la pâte et la cuire la veille, mais la tarte se ramollit au bout d’une journée ! Si vous le pouvez, préférez la faire le jour même. Et régalez-vous 😉

Maintenant place au CONCOURS** !

Je vous propose de gagner trois places pour la Foire de Paris qui aura lieu du 27 avril au 8 mai 2012 à Paris, Porte de Versailles ! En plus ça tombe bien, c’est en plein milieu du pont du 8 mai 😉 La Foire de Paris est une grande foire où sont exposés tous les nouveau produits de l’année pour la maison ! Je n’y suis jamais allée mais je compte bien en profiter et en prendre plein les yeux 😉

Pour les remporter, voici la marche à suivre:

1. Soit vous laissez un commentaire sous cet article en disant « Je participe pour gagner une place pour la Foire de Paris. » en n’oubliant pas de laisser une adresse e-mail valide dans le formulaire de contact, que je puisse vous contacter si vous gagnez. Par ce moyen, je tirerai au sort deux gagnants, qui remporteront chacun une place.

2. Deuxième option: je mets en jeu 1 place sur ma page Twitter. A partir de ce matin, et jusqu’à mardi (le 24) 23h59, abonnez-vous à ma page, et tweetez « Je participe au concours de @Delphineted pour la Foire de Paris. » Parmi les personnes qui auront tweeté ce message, je tirerai au sort un heureux gagnant.

Vous pouvez évidemment doubler vos chances et participer à la fois sur le blog et sur Twitter 😉 J’annoncerai les gagnant(e)s mercredi matin, et enverrai les places dans la foulée !

Alors, vous êtes partants ? Si vous avez une question, c’est en bas que ça se passe ! N’hésitez pas à relayer le concours sur vos pages Facebook, vos comptes Twitter et même vos blogs si vous le souhaitez. L’autre bonne nouvelle, c’est qu’il y aura un autre concours très bientôt 😉 Bonne semaine à tous, et merci pour tous vos petits mots ! <;3

* Recettes issues du superbe livre offert par Eléonora en décembre dernier !

** Article non sponsorisé !