2015

2015

Source: We Heart It

Voici venu le moment du bilan de cette nouvelle année passée. Comme l’an dernier, je ressens le besoin de coucher sur le papier ce que m’ont apporté ces derniers mois, ce que j’ai vécu, ressenti. Le besoin aussi de réfléchir aux événements qui m’ont touchée et qui ont touché le monde.

A titre personnel et à titre collectif, cette année 2015 aura été pleine de chamboulements, d’émotions, de bouleversements et de passion. Elle restera dans la mémoire collective comme une année où le pire s’est produit. Dans ma mémoire, 2015 sera l’année des nouveaux départs, des nouvelles amitiés, des nouveaux projets. Même si les événements tragiques survenus en France en janvier et en novembre resteront toujours dans un coin de ma tête, je refuse de ne me souvenir que de cela. Une seule chose est sûre en tout cas: cette année est passée à la vitesse de l’éclair.

Cette année, j’ai pleuré. J’ai ri. J’ai aimé. J’ai voyagé. J’ai marché pour la liberté. J’ai sué. J’ai appris. J’ai douté. J’ai compris. J’ai grandi. Je suis tombée, plus d’une fois. Et on m’a aidée à me relever. Je retiendrai de cette année, au delà des peines et des déceptions, beaucoup d’amour, toujours plus que les années précédentes.

Au printemps, je suis montée en altitude lors d’une semaine au ski entre amies. Le temps de me requinquer avant de faire ce que l’on a appelé « le tour de France des écoles de journalisme » avec ma copine Daria. Nous avons triomphé de ces concours épuisants et en sommes ressorties éreintées mais plus fortes que jamais. Je me suis reposée à Rouen, puis à PornicCet été, je me suis baladée à Londres, puis dans le Sud de la France, entourée de mes amis, de ma famille. J’ai pris le temps de lire, de découvrir des endroits inconnus, de goûter à de nouvelles choses. A la rentrée, j’ai intégré une nouvelle école, où j’ai commencé à apprendre mon futur métier. Je me lève chaque matin avec une passion dévorante pour ce que je fais, et une envie plus forte que jamais d’aller au bout des choses. J’y ai rencontré des personnes formidables qui me font grandir un peu plus chaque jour. Cet automne, j’ai eu peur et j’ai pleuré pour Paris, pour les victimes de la barbarie. Mon amour pour la capitale a doublé, et c’est avec d’autant plus de plaisir que je m’y promène au quotidien, découvrant par ci par là une ruelle, un magasin, un café.

Ski

Les Menuires, février 2015

Marseille

Marseille, juin 2015

Londres

Londres, été 2015

Paris

Saint-Michel, Paris, juillet 2015

Isle-sur-la-Sorgue, août 2015

Isle-sur-la-Sorgue, août 2015

Pour 2016, je souhaite à tous plus de paix, plus de douceur, plus d’amour. Nous n’en avons jamais eu tant besoin. En 2016, je voudrais voyager encore plus, m’échapper à la mer, découvrir de nouvelles villes, de nouveaux pays, voire de nouveaux continents. En 2016, je voudrais réussir à passer plus de temps avec mes proches, sortir plus, aller à la rencontre de l’autre. En 2016, je voudrais découvrir de nouveaux plats, de nouvelles saveurs, de nouveaux chefs, afin de satisfaire mes appétits culinaires.

Paris

Et vous, que peut-on vous souhaiter pour 2016 ? 

Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d’année

Fêtes1

Un petit mot par ici pour vous souhaiter, chères lectrices et chers lecteurs, d’excellentes fêtes de fin d’année. Que celle-ci soit remplie d’amour et soit propice aux retrouvailles avec ceux qu’on aime. Je vous souhaite beaucoup de douceur, de bonheur, et espère que ces fêtes seront gourmandes. Comme l’an dernier, je prendrai le temps de faire un bilan de cette année 2015, qui restera dans la mémoire collective comme une année bien triste, mais qui a également apporté son lot de jolies nouvelles.

A la maison, nous avons passé notre dimanche à remplir le frigo pour les fêtes de Noël et à décorer l’intérieur et le sapin tout frais. J’ai déposé ma licorne dans ses branchages, on a allumé des bougies aux senteurs hivernales, et on s’est préparé du thé noir de Noël. Puis l’on a dégusté des petits sablés au citron et à la vanille, préparés avec amour. Le tout avant de se blottir sous un plaid pour regarder un film classique des fêtes (mon préféré restera toujours Home Aloneet vous ?) Quoi qu’il en soit, attention aux crises de foie et à la surconsommation de champagne, et à très vite ici pour de nouvelles recettes et gourmandises !

Fêtes2

5 idées cadeaux à offrir à Noël à un foodie

Je ne sais pas vous, mais pour ma part j’ai déjà commencer à réfléchir à ce que j’allais offrir à mes proches pour Noël, et aussi – je l’avoue, à ce que je voudrais mettre sur ma liste ! Si jamais vous cherchez des idées de cadeaux pour un « foodie », un amateur de cuisine et de gastronomie, voilà qui devrait vous donner quelques pistes !

❆  Un joli livre de cuisine… mais pas de recettes !

anne sophie pic

C’est personnellement le cadeau qui me fait le plus envie dans ceux présentés ici ! Pour tout vous dire, c’est aussi celui que j’ai mis en premier sur ma liste: le dernier livre d’Anne-Sophie Pic, Elements de conversations culinaires ! J’ai déjà en ma possession plusieurs livres de la chef renommée, que j’avais eu la chance de rencontrer il y a quelques années (souvenez-vous…). Ce sont tous des mines de renseignements, d’astuces, le tout joliment illustré par des photos très gourmandes. Nul doute que ces éléments de conversations culinaires égayeront mes longues soirées d’hiver au coin du feu… et les vôtres aussi, peut-être ?

❆  De chouettes tasses

Crédits photo: Minimall

Crédits photo: Minimall

Je ne sais pas vous, mais pour moi il est im-pé-ra-tif, pour bien commencer la journée, de prendre mon café dans une jolie tasse. Idem le soir, je savoure bien plus une tisane dans de la jolie vaisselle ! Alors quand j’ai vu ces deux tasses « mine » & « yours », j’ai tout de suite eu un coup de coeur !

❆ Un DVD relatant une jolie histoire qui donne envie d’ailleurs

the lunchbox

« The Lunchbox » est un film indien réalisé par Ritesh Batra. Il raconte l’histoire impromptue entre un homme et une femme en Inde, qui communiquent via des boîtes déjeuner. Un bon moyen de découvrir un pan de la culture indienne qui m’attire tant, et ses traditions. Et de quoi passer une chouette soirée télé, accompagnée de spécialités indiennes, bien sûr !

❆ Des cosmétiques aux senteurs gourmandes

Crédit photos: L'Occitane

Crédit photos: L’Occitane

Cette année, le pâtissier Pierre Hermé s’est associé à l’une de mes marques de soins préférées, L’Occitane. Cela donne une collection ultra-gourmande aux saveurs fruitées et florales. La grande fan de leurs crèmes pour les mains que je suis a énormément hâte de découvrir tout ça !

❆ Et si vous apportiez le dessert ?

Parce que finalement, rien de mieux que de partager un moment gourmand autour d’une part de bûche ou d’entremets, pourquoi ne pas succomber à l’une de celles proposées par nos chefs cette année ? Le Mr Kristmas de Christophe Michalak, par exemple, ou l’un des autres desserts tout aussi appétissants présentés par Mercotte !

Et vous, que souhaiteriez-vous voir sous le sapin cette année ? ces idées cadeaux vous inspirent-elles ? Dites-nous tout !

Thalasso à Pornic

thalasso pornic

Ces derniers jours, l’envie de partir loin de Paris se ressourcer se fait de plus en plus sentir. Entre les événements survenus la semaine dernière, l’ambiance morose qui s’est installée depuis et les journées qui raccourcissent, je n’ai qu’une envie: passer un week-end calme et déconnecté de tout.

Comme partir loin ne fait pas partie de mes projets sur le court terme, j’ai décidé de vous parler aujourd’hui de la parenthèse enchantée que j’ai vécue il y a plusieurs mois, en plein milieu de mes concours. Nous sommes parties trois jours avec ma maman au bord de l’océan, en thalasso à Pornic, en Loire-Atlantique. Nous avons séjourné à l’Alliance Hôtel. C’était en avril, l’air était doux, et l’on a profité de cette pause hors du temps pour évacuer le stress et retrouver une énergie morale et physique.

Outre le besoin d’évasion et d’air frais en plein hiver morne et pluvieux à Paris, il me semble qu’offrir un week-end en thalasso pour les fêtes de fin d’année relève d’une excellente idée.

thalasso pornic

Commençons par parler de la thalasso en tant que telle. Nous avons bénéficié, tout au long de notre séjour, de plusieurs soins. Ces soins étaient répartis sur les deux jours complets passés sur place, le matin (petit bémol pour l’étudiante en concours qui aurait souhaité dormir un peu plus, tout de même). Nous avons donc chacune eu, dans le désordre: un bain hydromassant à la salicorne, deux enveloppements aux fruits, un peeling corps, un modelage aromatique aux huiles essentielles ainsi qu’une douche apaisante à affusions. Concrètement, tous les soins étaient très agréables et permettaient une détente totale, même si certains sont plus efficaces que d’autres. Gros gros coup de coeur pour le modelage aromatique aux huiles essentielles, idéal pour dénouer toutes les tensions des pieds à la tête.

thalasso pornic

Nous sommes arrivées un jeudi après-midi, parties de Paris en voiture, et sommes restées à Pornic jusqu’au samedi en fin d’après-midi. Etant en demi-pension, nous avons donc pu tester le restaurant de l’hôtel, et avons dégusté deux petits-déjeuners vraiment délicieux. Ces derniers étaient très complets, bien gourmands tout en restant équilibrés. Des produits frais, de qualité, et en quantité: très bon point ! L’hôtel dispose de deux restaurants, l’un offrant une cuisine française traditionnelle autour des produits de la mer, l’autre affichant un menu ayurvédique. Nous avons choisi de dîner les deux soirs au restaurant traditionnel, où nous nous sommes régalées: tartare marin aux langoustines, cabillaud aux champignons et sauce safran, terrine de lotte… notons tout de même un petit malus sur les desserts, bons mais pas exceptionnels.

Repas thalasso Pornic

Les deux midis où nous n’avions pas de table réservée à l’hôtel, nous en avons profité pour déjeuner en ville. Vendredi, nous nous sommes arrêtées à la crêperie Cap Gourmand, qui donne sur le port de Pornic. Des prix plus que raisonnables pour des produits de qualité, et un service impeccable ! Je vous recommande particulièrement la galette au chèvre, aux noix et au miel. Le jour du départ, nous avons fait une halte à la crêperie (oui, encore… #teamgalettesarrasin) la plus proche de l’hôtel, à la Crêperie de la Source. Le rapport qualité/prix est moins intéressant qu’au Cap Gourmand, mais les galettes sont bonnes.

Galette chèvre/noix au Cap Gourmand à Pornic

Galette chèvre/noix au Cap Gourmand à Pornic

Galette au saumon à la Crêperie de la Source

Galette au saumon à la Crêperie de la Source

Flâner dans la ville de Pornic était très agréable, l’on a visité plein de petites boutiques traditionnelles, ainsi qu’une conserverie qui changeait de la Belle Îloise: la Perle des Dieux ! Le temps ne s’y prêtait pas énormément, mais je vous recommande mille fois le glacier « La Fraiseraie », connu et reconnu mais dont la renommée équivaut la qualité !

manège pornic

Cette escapade en terre bretonne vous a plu ? N’hésitez pas à partager vos bonnes adresses dans les commentaires et à partager l’article !

CONCOURS – Gagnez des produits Keimling !

UPDATE: le concours est terminé, et la gagnante est Padawow ! Merci pour vos participations !

Rappelez-vous, cet été je vous avais présenté les produits Keimling à travers deux recettes réalisées avec ce que la marque m’avait gentiment envoyé. Depuis, j’ai fini le pot de purée de noix crues en l’utilisant dans un gâteau, et j’ai également eu l’occasion d’incorporer de la purée de sésame noir dans une autre recette. J’ai donc été très convaincue par ces aliments que je découvrais et que je vais à coup sûr racheter. Quand la marque m’a proposé de vous faire gagner des produits de leur gamme, je n’ai donc pas hésité une seconde !

Aujourd’hui, je vous propose donc de pouvoir goûter deux produits du catalogue Keimling: du beurre de noix de coco, un incontournable chez moi, que j’utilise aussi bien en cuisine que dans ma salle de bains, où je m’en sers pour hydrater mes cheveux lorsque mes pointes sont sèches (#pointbeauté). Le deuxième produit du lot est une petite douceur, qui accompagnera vos cafés ou vos thés après un bon repas: j’ai nommé les confiseries à l’açaï et à l’orange.

Beurre de noix de coco Keimling

Le beurre de noix de coco Keimling

Confiseries açaï orange Keimling

Les confiseries açaï-orange Keimling

Ces produits vous tentent, et vous aimeriez les recevoir afin de les goûter ? Rien de plus simple, pour participer à ce petit concours, il suffit de me laisser un petit commentaire ici-même en m’expliquant pourquoi vous souhaiteriez les découvrir ! Le concours prendra fin le 23 octobre, et les résultats seront publiés ici, ainsi que sur Twitter et Facebook rapidement après. Bonne chance à tous, et bon week-end !

Un long week-end à… LONDRES – City guide

 

IMG_1212

Si vous suivez mes petites aventures sur Twitter et Instagram, vous avez sûrement dû remarquer que j’avais traversé la Manche cet été… En effet, je suis partie quelques jours, quatre pour être précise, rejoindre ma copine C. qui a fait un stage de plusieurs mois en terre shakespearienne. Je vous emmène donc aujourd’hui avec moi à travers les quartiers de Londres dans lesquels nous avons vadrouillé des heures durant, dégusté de bons petits plats et surtout beaucoup rigolé !

Pour commencer, quelques informations pratiques: je suis partie à Londres en avion, et ayant prévu mon voyage assez tardivement j’en ai eu pour une centaine d’euros l’aller-retour. Mon amie résidait dans la banlieue de Londres, et il nous a fallu prendre le train (environ 45 minutes, pour entre 10 et 15 pounds… oui oui, à côté, la SNCF pratique des tarifs presque charitables) matin et soir pour rejoindre le centre de Londres ! Une fois dans Londres, et pour clore le paragraphe transports, je vous conseille vivement de prendre une Oyster card, une carte de métro rechargeable qui vous permettra de ne pas griller votre budget en tickets de métro…

IMG_1090

Je suis donc arrivée vendredi midi à Londres, à la station Victoria qui se situe près du Buckingham Palace. Ce jour-là, j’avais décidé de tout faire à pied pour découvrir la ville au mieux, et je me suis donc rendue dans le centre de Londres en passant par le palais de la reine assailli par les touristes, puis en longeant St James’ Park. Le midi, j’ai déjeuné dans un fast-food très réputé de la capitale, Five Guys. J’avais opté pour le sandwich végétarien, à base de tomates, champignons, salade et fromage… un vrai régal !! Le pain est moelleux, le tout fond en bouche, c’est une petite tuerie. N’hésitez pas à aller prendre un café dans un petit coin isolé au bout d’une rue, en bas d’un cinéma: le Picturehouse Central.

Five Guys - Londres

Hamburger végétarien au Five Guys de Covent Garden – Londres

PictureHouse Central - Londres

Pause café au PictureHouse Central – Londres

Pour digérer, je suis ensuite allée visiter la National Gallery, face à Trafalgar Square: une visite agréable, un très joli musée qui possède des collections riches et réparties par époque / pays. Malheureusement, on en viendrait presque à regretter la gratuité des musées à Londres tant il y a de monde dans les salles et tant le comportement de certains touristes est franchement énervant (selfies devant les oeuvres, coups de coude pour accéder à un tableau pourtant vu et revu… bref !) Nous sommes ensuite allées faire un tour dans l’un des bars les plus classy de Londres, l’Aqua Kyoto. Dommage que l’attente soit si longue pour accéder à la terrasse de ce bar au cinquième étage, mais la salle intérieure à l’ambiance tamisée est sympathique. En sortant, nous avons pris des salades à emporter chez Léon: pour entre 4 et 7£, vous pourrez déguster une salade quinoa/poulet/concombre ou des boulettes de viande à la marocaine.

National Gallery - Londres

National Gallery – Londres

Aqua Kyoto - Londres

Aqua Kyoto – Londres

Leon - Londres

Salade chez Leon – Londres

Nous voilà déjà arrivés samedi matin, sous un grand soleil: direction les visites plus touristiques, en commençant par la balade le long de la Tamise pour admirer le Big Ben et le London Eye. Une petite marche agréable au terme de laquelle nous avons pique niqué dans les jardins de Westminster. L’après-midi, nous prenons la route pour South Kensington, le quartier frenchie, sous un temps très ensoleillé. Une pause au Pain Quotidien et un thé glacé plus tard, et l’on est reparties direction Hyde Park, puisque je voulais absolument voir le Serpentine Lake ! Si vous avez envie d’une pause fraîcheur, c’est LE spot où vous devez vous rendre: prévoyez de quoi vous poser au bord du lac, il y a du monde, surtout à cette période de l’année, mais c’est supportable ! Le soir, nous sommes retournées au coeur de South Kensington où nous avions repéré un restaurant libanais, le « Comptoir Libanais« . Nous avons pas mal attendu avant d’être servies, l’endroit semble assez couru, mais nous nous sommes régalées ! J’avais opté pour la salade Sirine et C. pour un chawarma au poulet: les plats sont copieux et le rapport qualité/prix intéressant !

London Eye - Londres

London Eye – Londres

Serpentine Lake - Hyde Park - Londres

Serpentine Lake – Hyde Park – Londres

South Kensington - Londres

South Kensington – Londres

South Kensington - Londres

South Kensington – Londres

Dimanche, épuisées que nous étions de nos deux jours de visites, nous avons préparé un brunch homemade (agrémenté de cookies provenant du meilleur fournisseur « in town », j’ai nommé Ben’s Cookies), et sommes parties plus tard à Londres. Le beau temps n’étant pas au rendez-vous, nous avons été faire un tour au British Museum. Comme pour la National Gallery, beaucoup de monde mais les collections sont vraiment superbes, que ce soit les égyptiennes ou les gréco-latines ! Suite à cette visite, nous avons bougé vers Covent Garden pour le goûter: la pâtisserie que nous voulions essayer, Primrose Bakery, étant fermée exceptionnellement ce jour-là, nous avons élu domicile dans un salon de thé français à l’intérieur du marché, « Chez Antoinette ». Il vous en coûtera 10£ pour deux grenadines, une belle part de tarte au citron (un peu fade malheureusement) et une grosse tartine au speculoos ! Profitez-en ensuite pour faire quelques unes des nombreuses boutiques qui meublent le marché !

Ben's Cookies - Londres

Les meilleurs cookies de Londres, Ben’s Cookies

British Museum - Londres

British Museum – Londres

Chez Antoinette - Covent Garden - Londres

Goûter Chez Antoinette – Covent Garden – Londres

Lundi matin est arrivé très très vite, et j’avais prévu beaucoup de choses que je n’ai pu faire avant mon départ à 19h le soir-même ! Voulant absolument passer chez Primark, je suis donc partie sur Oxford Street et me suis laissée happer par les magasins qui passaient sur mon chemin… Tant pis donc pour le Tate que je voulais visiter dans l’après-midi, d’autant plus qu’entre temps j’ai dû récupérer ce qui restait sur mon Oyster Card, avant de rejoindre le bus qui me ramenait à l’aéroport ! Pour info, j’ai beaucoup aimé les pauses effectuées chez Prêt à Manger, où je passe assez souvent en France au centre commercial de la Défense, et la qualité est également au rendez-vous outre-Manche !

Voilà pour mes péripéties londoniennes, j’espère que cela vous aura donné envie de faire un tour chez nos voisins anglais le temps d’un week-end ! Si vous avez des adresses fétiches là-bas, n’hésitez pas à partager vos bonnes adresses dans les commentaires ! 

Rejoignez-moi également sur les réseaux sociaux: FACEBOOK, TWITTER et INSTAGRAM !

 

Thés, bouquins et canapés.

IMG_0922

Il y a des moments dont on se souvient tout une vie. Le jour où j’ai commencé à apprendre à lire fait partie de ces moments. Je m’en rappelle comme si c’était hier: mon papa qui rentre du travail, qui m’offre un petit abécédaire avec des dessins, le mini-moi qui commence à jouer avec. Il me semble que c’est ce jour-là que j’ai su que la lecture, ce plaisir que l’on prend à feuilleter des pages et à dévorer les lignes avec nos yeux, à toute heure du jour et de la nuit, allait m’habiter pendant des années. J’ai évolué durant ma courte vie, mais une habitude n’a jamais disparu de mon quotidien, celle de prendre un bouquin le soir et de rester éveillée jusqu’à ce que mes yeux n’en peuvent plus pour avancer page après page, partager la vie de ceux dont on lit le récit, vivre par procuration ces histoires créées de toute pièce ou racontées lorsqu’il s’agit d’écrits autobiographiques. Ma chambre est remplie de livres, je prends souvent le temps de m’asseoir devant ma bibliothèque, tentant de me remémorer les émotions procurées par chacun de ces petits écrins qui m’ont fait rire, pleurer, compatir, grandir. Dans l’un de ses poèmes, Charles Baudelaire écrit « J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans ». Je n’ai pas la prétention de m’ériger au niveau du génie qu’est Baudelaire, mais je crois profondément que chacun de nous devrait prendre le temps d’ouvrir un livre de temps en temps, quel qu’il soit, peu importe le sujet, peu importe l’auteur, peu importe le nombre de pages. Lire constitue un moment privilégié pour s’évader, penser à autre chose que notre propre vie. En quelque sorte, il m’apparaît aujourd’hui que si j’aime autant lire, c’est car me plonger dans un livre me permet d’évacuer le temps de quelques chapitres la pression des études, les petits tracas du quotidien, puisque l’on ne se concentre que sur l’histoire que l’on lit.

IMG_0925

Pour être bien concentré et profiter au maximum de ces moments de détente autour d’un bon livre, il est pour moi primordial de se mettre en conditions. Par exemple, je n’ai aucun problème à lire dans le métro, mais pour ne pas être tentée d’écouter la conversation de mes voisins de trajet, il m’est indispensable de mettre une musique dans mes oreilles (j’aime énormément la musique classique pour cela, mais les bandes originales de films sans paroles marchent aussi, de même que la musique électro, et encore bien d’autres). Toutefois, je trouve que le plus agréable est de lire dans un endroit où l’on sait qu’on ne sera pas dérangés.

IMG_0928

J’en arrive (ENFIN) au coeur de mon sujet du jour: je ne lis pas de la même manière selon les périodes. J’ai donc choisi de vous présenter trois livres, trois ambiances et trois de mes thés préférés qui accompagnent tout au long de l’année mes lectures.

IMG_0930

Commençons sans plus tarder avec un livre que j’ai lu il n’y a pas si longtemps et qui m’a transcendée. J’ai découvert Kundera grâce à une copine qui en était tombée amoureuse il y a quelques années, et j’avais énormément aimé Risibles amours, le premier roman que j’ai lu de lui. Toutefois, j’ai beaucoup été déçue cet été par L’insoutenable légèreté de l’être: je n’ai pas accroché à la multitude des histoires contées et ai eu beaucoup de mal à terminer le livre (heureusement que j’avais emporté avec moi en vacances 1984 de George Orwell qui a rattrapé le coup par la suite). C’est donc avec une impatience mêlée d’une once d’appréhension que j’ai ouvert L’ignorance, et j’ai bien fait de ne pas rester sur ma mauvaise impression de l’été. J’ai dévoré ce roman, qui aborde beaucoup de thèmes différents et qui je pense peut toucher beaucoup de personnes au profil différent. Je n’aime pas raconter les romans, mais sachez que L’ignorance traite majoritairement d’identité, puisqu’on suit l’itinéraire de personnes en exil, qui ressentent de la nostalgie pour leur pays d’origine. Je trouve ces questions absolument fascinantes, et l’angle par lequel Kundera les aborde est vraiment intéressant, surtout que son style d’écriture est vraiment plaisant à lire. Je vous recopie quelques phrases que j’avais trouvées belles, j’aime beaucoup noter les passages qui m’ont marquée dans les livres que je lis… vous aussi ?

(en parlant du temps) « Elle craignait sa vitesse (lorsqu’elle attendait quelque chose de pénible) ou se révoltait contre sa lenteur (lorsqu’elle attendait quelque chose de beau) »

« elle ne peut rien faire d’autre que regarder ce morceau de sa vie qui s’éloigne, elle ne peut que le regarder et souffrir. »

« Les souvenirs ont-ils un volume temporel mesurable ? »

« Impossible de revivre un amour comme on relit un livre ou comme on revoit un film. »

« Mais quand les gens se voient souvent, ils supposent qu’ils se connaissent. »

« traverser la vie sans intéresser personne; parler sans être écouté; souffrir sans inspirer de compassion. »

IMG_0943

Ce livre qui évoque les souvenirs et le temps qui passe me fait immanquablement penser à ma famille, et c’est donc logiquement que j’ai choisi de vous le présenter accompagné d’un « thé des mamans », qui comme son nom l’indique est de base à ma maman. J’aime beaucoup les thés aux fruits rouges, et celui-là contient des pétales de rose qui le rendent vraiment original et lui confèrent un goût subtil. Dans une tasse rose avec un proverbe qui me correspond si bien, « eat cake and move on », c’est un pur régal.

IMG_0935

Le second livre que je souhaitais vous présenter aujourd’hui s’appelle Des souris et des hommes et fut écrit en 1937 par l’auteur américain John Steinbeck. Ce livre retrace l’aventure de deux badauds qui sont liés par une amitié à toute épreuve, George, qui tient le rôle du grand frère protecteur, et Lennie, un bonhomme costaud qui a un esprit simple. Lennie n’arrive pas à vivre dans le monde des adultes et à ne pas se faire remarquer, ce qui cause un tas de problèmes aux deux hommes, dont le rêve est de gagner d’argent pour avoir leur propre ferme. Cette histoire tragique et touchante, je l’ai découverte il y a trois ans à travers un cours de littérature anglaise, et je l’ai relue récemment. Le livre a été en outre adapté deux fois au cinéma, dont une fois en 1992 par Gary Sinise. Je vous recommande néanmoins la lecture du roman avant de regarder le film, il n’est pas long et prend vraiment aux tripes.

IMG_0937

Pour accompagner votre lecture, je vous conseille une tasse de thé « Be cool » de chez Kusmi Tea. Ce thé qui ne possède pas de théine est parfait à boire tout au long de la journée, il m’arrive parfois de m’en faire une tasse avant d’aller dormir en guise de tisane. Vous pouvez retrouver une description plus détaillée et plus scientifique sur le site de la marque, ici.

IMG_0946

Enfin, laissez-moi vous présenter l’une de mes histoires préférées de la littérature américaine, que j’ai lue et relue, vue et rerevue au cinéma également: Gatsby le Magnifique. Il ne me semble pas nécessaire de m’attarder sur l’histoire qui est connue et reconnue, Fitzgerald nous raconte ici l’amour entre un riche propriétaire américain qui donne de luxueuses réceptions, Jay Gatsby, et son amour de jeunesse Daisy qui habite avec son mari et sa petite fille de l’autre côté de chez lui. Vous n’avez pas pu manquer l’adaptation la plus récente au cinéma, avec Leonardo di Caprio dans le rôle de Gatsby. La version de Baz Luhrmann est grandiose, mais j’aime tout autant la version de Jack Clayton avec Robert Redford.

IMG_0948

Ce roman est pour moi le roman idéal pour les longues soirées d’hiver, avec ma tasse à thé de Noël de chez Starbucks. Sous votre plaid et avec une petite bouillotte pour avoir bien chaud, je vous garantis une soirée lecture/cocooning des plus agréables !

IMG_0954

Mon thé favori l’hiver, surtout quand il fait froid et qu’on a un peu mal à la gorge, c’est le thé vert gingembre-citron de chez Yogi Tea. Avec une grosse cuillerée de miel fleuri, c’est un pur régal qui soigne tous les petits bobos.

*********************

Voilà, merci aux courageux qui m’ont lue d’avoir suivi cet article-fleuve, je sais que ça change un peu de ce que je publie ici d’habitude, mais j’ai envie de diversifier un peu les thématiques du blog, d’autant qu’en ce moment je n’ai pas de recettes extraordinaires à réaliser et donc à partager avec vous. Je serais ravie de connaître vos livres préférés et comment vous aimer les lire: vous me dites ça en commentaire ?

*********************

N’hésitez pas également à me suivre sur Facebook, Twitter et Instagram, où je poste plein de petites choses et où j’annonce les articles qui vont être publiés !

Marbré choco/vanille: la simplicité pour le goûter

IMG_0668

Des recettes de marbré, il en existe des centaines voire des milliers sur la toile, sans parler de celles que l’on peut trouver dans les livres de cuisine. Pourquoi celle-ci, me demanderez-vous alors (quatre ans de philo eh oui je deviens bonne en rhétorique), et bien tout simplement parce qu’elle est inratable, toujours délicieuse et qu’elle plaît à tous sans exception (oui même toi le vilain petit frère qui n’aime jamais rien). Tout chaud au goûter avec les copines et une tasse de thé fumante, c’est un vrai régal. Au petit-déjeuner le lendemain, avec un mug de café, on se délecte aussi. Alors, je vous ai convaincus ?

Pour un moule à cake de taille normale:

230g de farine

1 sachet de levure chimique

120g de beurre

170g de sucre

3 oeufs

80g de chocolat noir

1 gousse de vanille coupée en deux et grattée ou de l’arôme vanille

une pincée de sel

1. Casser les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Battre les jaunes avec le sucre, énergiquement, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

2. Réduire le beurre en pommade, y incorporer les jaunes d’oeuf, la farine et la levure préalablement mélangées.

3. Monter les blancs en neige avec une pincée de sel. Les incorporer délicatement au reste de la pâte, puis préchauffer votre four à 180°C.

4. Beurrer et fariner un moule à cake. Séparer la pâte en deux. Dans l’un des bols, ajouter l’arôme vanille, puis incorporer dans le second bol de pâte le chocolat préalablement fondu en 3×20 secondes au micro-ondes.

5. Verser des cuillères de pâte en alternant pâte vanille et pâte chocolat dans votre moule. Enfourner pour une quarantaine de minutes, si jamais le gâteau brunit sur le dessus, le recouvrir d’un papier aluminium. Régalez-vous !

N’hésitez pas à suivre les actualités du blog sur Facebook, Instagram et Twitter et à vous abonner à sa page Hellocoton pour être avertis des dernières recettes publiées ici !

IMG_0677

IMG_0680

IMG_0674

IMG_0671

IMG_0663

Allez viens, j’t’emmèneeee à Rouen

IMG_4233

22 avril 2015, dans l’après-midi, l’on décide avec une amie de partir à Rouen sur un coup de tête pour fêter l’anniversaire de la troisième de la bande qui y fait ses études. Pour ceux qui me connaissent, c’est typiquement le genre de choses que je ne fais pas (madame listes et planification des semaines à l’avance, bonjour), mais j’avais très envie, après des semaines de concours éprouvantes, de changer d’air et de faire la fête, même le temps d’une soirée. Nous voilà donc dans l’intercité pour Rouen à 18h30, arrivée 20h, après la surprise de ma présence pour la copine rouennaise, direction le centre-ville de Rouen. Le temps de faire quelques photos de la cathédrale sous la lumière du soleil couchant, de voir où a été brûlée Jeanne d’Arc il y a des siècles, et la joyeuse troupe se dirigeait vers le Trend Burger Café, petit restaurant charmant situé sur la place des Carmes. L’accueil y est agréable, l’on commande, quelques minutes plus tard l’on voit arriver de gros burgers généreusement garnis et une part de frites plus qu’appétissantes. Pour ma part, j’avais cédé pour le PMP, un hamburger au poulet pané, accompagné de délicieux condiments. Le tout accompagné d’une bonne dose de cidre et de rires, qui ont fait de cette soirée une escapade fort sympathique en terre normande.

IMG_4230

IMG_4235

Les prix sont en outre plus que raisonnables, comptez une petite quinzaine d’euros pour un burger et quelques verres de cidre. Le tout assorti d’une jolie vue sur les maisons normandes, et ça ça n’a pas de prix !

IMG_4239

IMG_4237

IMG_4238

Merci à mes copines de toujours C&M, j’espère que nous aurons encore une multitude de moments surprise comme celui-ci à partager et au plaisir de revoir Anaïs qui a partagé cette douce soirée avec nous)

Retrouvez-moi sur la page Facebook du blog, ainsi que sur Twitter et Instagram !!

La Cerise sur le Gâteau

Les lauréats du concours

Les lauréats du concours (photo toutendouceurs)

Cet hiver, on m’a parlé d’un chouette concours de pâtisserie organisé conjointement par la Société Générale et la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France, « La Cerise sur le Gâteau ». Il s’agissait de réinventer les grands classiques de la pâtisserie française. Le première phase de sélection était basée sur le vote des internautes, à partir des photos des réalisations des candidats. Par la suite, les quatorze lauréats ont été invités ce week-end, samedi 21 février, à constituer des paires, composées d’un professionnel de cuisine et d’un amateur, et de réinventer la profiterole de Philippe Urraca, MOF et président du jury.

Le jury en pleine délibération (photo toutendouceurs)

Le jury en pleine délibération (photo toutendouceurs)

Prise par mes cours et mes concours, j’avais alors décidé de ne pas participer à ce concours, dont c’était la première édition, mais je compte bien prendre le temps de participer à la seconde ! Cela dit, j’ai été invitée par la Société Générale à assister à la remise de prix de ce concours, qui a eu lieu samedi soir à l’école Ferrandi (que j’avais, pour la petite anecdote, eu le bonheur de visiter deux semaines auparavant pour les portes ouvertes de l’école), en présence des candidats bien sûr, ainsi que des MOF. Je ne vous cache pas que voir tous ces grands noms de la gastronomie française réunis autour de moi dans la même pièce était franchement impressionnant, au moins autant que la qualité des desserts qui ont été proposés par les participants. Les petits choux ayant été dévorés très rapidement, je n’ai pas beaucoup de photos mais je vous invite à consulter les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #LaCeriseSurleGâteau si vous voulez voir de meilleures photos des desserts.

Le chou chocolat/ ananas/ mangue (photo toutendouceurs)

Le chou chocolat/ ananas/ mangue (photo toutendouceurs)

Les grands gagnants, Flore André et Maël Le Bacquer, avaient réalisé une très belle structure à base de nougatine et de choux. J’ai en outre particulièrement adoré le chou cannelle et chocolat, un vrai délice léger et gourmand, et le gros chou fruits tropicaux et chocolat était également excellent.

Le discours des deux gagnants (photo toutendouceurs)

Le discours des deux gagnants (photo toutendouceurs)

S’en est suivi un cocktail dînatoire pendant lequel j’ai pu discuter avec l’excellent candidat du Meilleur Pâtissier sur M6, AbdelKarim, quelqu’un de très accessible et qui donne aujourd’hui des cours, dont vous trouverez les modalités sur sa page Facebook !

photo 5

Encore merci à tous les participants pour leurs délicieuses réalisations et merci à Isabelle de la Société Générale pour son invitation !

Quant à moi, je vous retrouve très vite pour une recette plus que gourmande !  En attendant, rejoignez moi sur Facebook, Twitter & Instagram, où vous trouverez des aperçus de ce qui va suivre sur le blog ! A très vite !